Glastotrip

Chapitre 1 – La préhistoire

L’Homme s’est implanté en Grande-Bretagne durant le paléolithique comme dans toute l’Europe. D’ailleurs, cette implantation a été d’autant plus aisée qu’à cette époque l’actuelle Grande-Bretagne était rattachée à l’ensemble du continent européen. C’était il y a environ 800 000 ans. Pendant des centaines de milliers d’années l’Homme en Grande-Bretagne comme partout ailleurs va évoluer et développer des savoirs, des techniques, et une culture. Aux alentours de 4 000 av. J.C, les tribus humaines vont avoir tendance à se sédentariser. De chasseurs cueilleurs, ils vont devenir éleveurs et bâtisseurs. Les Hommes enterrent leurs morts signe d’une forme de spiritualité naissante. Par ailleurs certains parviennent à ce repérer dans le temps grâce à la mécanique céleste. Le mouvement des étoiles, la Lune, et le Soleil sont disséqués, et ceux se transmettent ces connaissances de bouche à oreille deviennent des sorciers ou des prêtres.

8 000 ans av. J.C, déjà, dans les environs du village actuel d’Amesbury dans la plaine de Salisbury, une tribu établit un lieu voué à des rituels à ce jour inconnus. A partir de ce moment, dans ces environs, nombre d’autres constructions, d’abord en bois, puis en pierre et en terre, vont voir le jour. En ces, lieux, un village, puis une cité va émerger. Mais surtout, aux alentours de l’an 3 000 av. J.C un fossé circulaire va être creusé à l’endroit qui va devenir Stonehenge. Ce fossé est complété de trous dans lesquels ont selon tout probabilité été plantées des pierres de quelques dizaines de centimètre de haut (rien à voir avec des mégalithes à ce stade). Deux ouvertures dans le cercle matérialise des points de l’espace où le Soleil apparaît lors des solstices. Le fossé sert aussi de cimetière pour certains individus. A cette époque, déjà, les Hommes viennent ici en grand nombre (probablement plus de 4 000 personnes à chaque cérémonie) au moment du solstice d’hiver ou d’été.

Pendant 1 500 ans le site va évoluer, des pierres de plus en plus imposantes vont y être dressées. Les pierres bleues sont d’abord amenées depuis le pays de Galles à 250 km de là, aux alentours de 2 000 av. J.C. Peu après, au début de l’âge du bronze, des pierres beaucoup plus grosses, des sarcen (une catégorie de grès), sont amenées à Stonehenge depuis les environs d’Avebury (où se trouve à l’époque un autre grand cercle de pierres). Un cercle imposant est édifié au centre duquel se tiennent 5 trilithes: une pierre horizontale posée en arc de triomphe sur deux pierres verticales. Le grand trilithe mesurait alors 7,3m de haut.

Stonehenge en 3D

Reconstitution 3D de Stonehenge à la fin de son évolution vers 1600 av. JC
Reconstitution: Jlert Joseph Lertola

Il semble incontestable que Stonehenge était un lieu de culte. Il semble aussi évident qu’il a été construit, ainsi que d’autres dispositifs environnant, comme l’avenue qui y menait, suivant des alignements liés à la mécanique céleste. Les événements astronomiques liés de façon la plus évidente à l’architecture de Stonehenge sont les solstices, mais plus probablement celui d’hiver était le plus important ici.

Ce lieu sera utilisé jusque dans le dernier millénaire avant J.C, sans doute même jusqu’au derniers siècles durant l’age de bronze. La fréquentation de Stonehenge coïncide avec la disparition de la civilisation celtique, et l’arrivée des romains. Ce synchronisme chronologique a longtemps contribué à lier druides et Glastonbury. Ce n’est que dans une période récente, que la science archéologique a permis de retracer l’histoire de ce monument bien au delà de l’époque celtique. Mais pendant des siècle, des légendes sont nées autour de cette construction étrange et mystérieuse. Le caractère religieux des lieux a disparu pour laisser place à des croyances magiques. Stonehenge a dû pendant des siècles imposer le respect, et même sans doute un peu de crainte à ceux qui passaient à proximité.

Solstice Stonehenge

Cérémonies du Solstice d’été à Stonehenge 2011
Photo: Hub

Mais pourquoi diable vous ai-je bassiné avec toute cette histoire sur Stonehenge, la période néolithique, et de l’âge du bronze dans la plaine de Salisbury? J’imagine que vous vous posez la question. Nous verrons que d’une part l’influence de la culture celte, et des mythologies que vont produire ces lieux à travers les légendes celtes, puis arthuriennes aux alentours du 12eme siècle dans un premier temps, et un engouement mystico-ésotérique émergeant à partir du 19eme siècle, dans un second temps, vont contribuer à établir une mythologie régionale très importante qui va être recyclée dans le cadre du festival de Glastonbury. Et que d’autre part Stonehenge, et la plaine de Salisbury seront dans les années 80 des lieux importants s’inscrivant directement dans l’histoire du festival.

Mais la suite nous conduit maintenant au 1er et au 12eme siècle, dans le Chapitre 2 – La légende du roi Arthur