Glastotrip

Tout est relatif

Quel est le sujet de conversation préféré des britanniques? La météo, évidemment! Déformation, à force de scruter les informations de la Perfide Albion, voici que moi aussi je suis passionné par le sujet. Alors, avant d’attaquer sur le fond, je vous livre une blague locale sur le sujet.

Un voyageur rencontre un paysan anglais au milieu d’un champ qui tient un petit bout de corde qui pend au bout de sa main. Le voyageur demande « a quoi sert cette corde? » – « C’est un moyen traditionnel de prédire le temps », répond le paysan. – « Comment ça marche? » demande le voyageur. – « En fait », répond le paysan, « Quand ça se balance c’est qu’il y a du vent, et quand ça pend tout mouillé, c’est qu’il pleut ».

Venons en au sujet. Tout commence par un article du Mirror qui annonce une vague de chaud sur la Grande-Bretagne pour juin. Après un mois de mai pluvieux, une vague de chaleur provenant d’Espagne, devrait déferler sur l’Angleterre. Le terme employé par le Mirror est barbecue heatwave (une vague de chaleur barbecue), qui va culminer à, lisez bien, 28°C! C’est dire si ça va être la canicule! Ceci explique donc le titre ironique de cet article « tout est relatif », canicule pour les anglais, ces 28°c devraient simplement nous tenir chaud, et ne seraient considérés que comme une température de demi-saison en Espagne, d’où cette vague de chaleur devrait provenir.

Le sujet, comme je le disais plus haut, passionne les britanniques, y compris le petit monde des festivaliers. Tout le monde y va donc de sa prédiction. Le Guardian, Gigwise, Metro. Que disent-ils?

  • Le Guardian, s’appuie sur les prédictions de FestiWeather, et de la BBC qui édite une rubrique spéciale météo Glastonbury. Ces prévisions indiquent que le temps sera sec préalablement à l’ouverture du festival, nous permettant de planter la tente sur un terrain sec. Puis des précipitations minimes, de quelques millimètres, pendant le festival. Mais surtout, des températures élevées.
  • Guigwise, se basant sur les mêmes source de prédictions (FestiWeather et BBC), donne un bilan mitigé, et nous indique de prendre nos bottes, car il va pleuvoir!
  • Metro, eux invoquent un porte parole du MetOffice (l’équivalent de Météo-France), et nous dit qu’il y aura des averses pendant tout le festival, alternant avec des périodes ensoleillées.

Bon! Moi je vais vous dire, c’est le Sud de l’Angleterre, c’est à dire, pour ce que nous connaissons mieux, un climat très comparable à celui de la Bretagne. Les méditerranéens (dont je suis originaire), ont tendance à simplifier ce climat en disant: « En Bretagne il pleut tout le temps ». C’est pas faux, dans le sens où il pleut presque tous les jours, mais en quantité assez faible. Et surtout, le climat est extrêmement changeant. Le fait même de dire pendant le festival de Glastonbury il va y avoir du Soleil, mais aussi il va pleuvoir, est une prédiction peu risquée. Ce qui peut caractériser nettement un écart au moyennes et à ce temps probable, c’est justement cette température élevée évoquée par The Mirror. L’autre question concernant la pluie, dont il serait très peu probable de ne pas en voir du tout, c’est de savoir s’il va y avoir des orages comme l’année dernière, ou peu de pluie au contraire. Et là personne ne semble d’accord pour l’instant…

En ce qui me concerne, je suivrais les prédictions de Jackone, qui pour l’instant va nous délivrer des informations hebdomadaires. L’intérêt de ses contributions, c’est d’expliquer la provenance de ses analyses, mais aussi de l’évolution des modèles dans le bon ou le mauvais sens. Dans son premier bulletin, il confirme bien des températures élevées pour l’ensemble de la Grande-Bretagne, plus particulièrement au Nord, il complète en indiquant un accroissement du phénomène en juillet. Pour ce qui est des précipitations en revanche, nous sommes dans les moyennes, c’est en France qu’elles devraient être supérieures aux moyennes. Les pressions plutôt élevées sur la Grande-Bretagne devraient nous protéger de ces influences, cependant sur le Sud davantage que sur le Nord de l’Angleterre, les précipitations sont prévues pour être un peu plus fortes que la moyenne.

Cela veut dire pour l’instant qu’on peut s’attendre à un festival plutôt chaud (tiède dirons nous, nous qui ne sommes pas anglais), mais que pour la pluie il devrait y en avoir comme d’habitude. Mais nous ne serons pas fixés sur notre sort avant mi-juin…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.