Superstition

You are currently viewing Superstition

J’ai lu un jour cette citation qu’Umberto Eco a placé au début de son Roman le « Pendule de Foucault »:

Superstition brings bad luck
La supersition porte malchance

J’adore cette phrase, de Raymon Smullyan, un logicien auteur de livres qui rendent dingues. La superstition porte malchance… si on y réfléchit bien, ça sonne comme un paradoxe, mais cela n’en est pas un. Cette assertion prédit plutôt une tragédie aux personnes superstitieuses, et le salut des autres. Car elle dit que celui qui est superstitieux subira le mauvais sort (et il y croit). Le paradoxe est alors qu’il ferait mieux de ne pas être superstitieux, mais c’est en lui, sa croyance il ne peut donc s’en libérer! La tragédie, c’est qu’en modifiant son comportement par la superstition (en conservant une patte de lapin, ou en évitant de passer sous les échelles), il pense éviter le malheur, et pourtant Smullyan lui prédit tout de même sa perte! Ca, le superstitieux peut y croire! Alors qu’à celui qui n’est pas superstitieux, la prédiction de Smullyan ne prévoit rien ni de bon ni de mauvais. Et ça c’est logique, car cet individu là ne croirait à aucune prédiction.

Evidemment, si vous avez lu ce qui précède, vous aurez compris que je suis de la deuxième catégorie. Je ne crois pas au destin, aux forces supérieures qui se manifesteraient dès lors qu’on ouvre un parapluie dans une pièce, qu’on dirait corde sur une scène de théâtre. Pourtant… Cette année, je n’ai pas écrit la moindre ligne du Glastotrip 2014 plus tôt que le 6 octobre 2013. Je n’ai pas commencé la rédaction de ce blog avant d’avoir la certitude que j’aurais bien mon billet pour assister au Glastonbury Festival of Contemporary Performing Arts 2014.

Superstition?

Peut-être, je doute de moi… Mais je pense surtout que je craignais de revivre la désillusion de 2013, où persuadé d’obtenir ma place – avec difficulté certes comme en 2011, mais de l’obtenir tout de même avec un peu de ténacité – je ne m’étais pas remis de l’échec de la vente d’octobre 2012. Il avait fallu attendre la revente d’avril pour obtenir ces foutues entrées. Cette fois-ci, c’est passé du premier coup lors de la pré-vente qui vient d’avoir lieu. Et pour fêter l’évènement, je me libère enfin en écrivant ces lignes! Je réalise enfin que j’ai eu une fois de plus une chance énorme:

Je vais à Glastonbury 2014!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.