Glastotrip

Est-ce que Michael déménage?

Michael Eavis qui n’est plus à une déclaration évasive près, indique qu’un Glasto 2018 pourrait avoir lieu, mais pas à Glasto.

Alors qu’il était en train de participer à une séance photo pour célébrer un accord de partenariat avec les cidres Thatcher, Michael Eavis a évoqué 2018, et lâché une petite phrase dont il a le secret. En effet, il a tout d’abord évoqué le fait que 2018 devait être une année de jachère, mais qu’âge de 80 ans, et faisant le constat banal qu’il n’est pas éternel, la patron du festival ne veut plus se priver d’une édition du festival. Le principe de la jachère semble désormais un passage inévitable pour préserver la terre sur laquelle se déroule le festival, et de jachère il n’y en a pas eu depuis 2012, année olympique en Grande-Bretagne. De 2013 à 2017 il y aura donc eu 5 éditions du festival, et la pause s’impose. Mais en plus d’évoquer ce hiatus, Michael Eavis est revenu sur deux sujets qu’il avait déjà évoqué précédemment. D’une part le tuyaux de gaz qui passe sous le site, on ne sait-où exactement, et qui subirait les trépidations des danseurs au risque de se rompre (cf. Interview Eavis (part 2)). Michael Eavis avait expliqué que ce pipe line pourrait obliger le festival à se relocaliser. Sa propre fille, Emily, avait infirmé cette hypothèse quelques jours plus tard (cf. Le tuyau de gaz de Glasto). Il n’empêche que cette évocation de la relocalisation de Glasto revient sans cesse à la bouche de Michael Eavis, et c’est bien ce deuxième sujet qu’il a abordé lors de cette séance photo.

Désirant organiser une édition en 2018, et visiblement contraint de le faire hors de ses terres qui necessitent du repos, il envisage d’organiser cette édition non loin, mais pas à la Worthy Farm. Il en parle aujourd’hui, l’avait évoqué en décembre 2015 au sujet du tuyau, Mais il avait aussi fait des déclarations en ce sens en juin 2015 déjà (cf. Glastotrip 2015 – Futur, certitudes et incertitudes). Le fait est que ce sujet revient fréquemment à la bouche du père de Glasto. Dans ses derniers propos, le déménagement semblerait temporaire à ce qu’il semble. Un témoignage datant d’hier, citant le patron du festival, confirme qu’une édition 2018 aurait bien lieu à quelques 20 miles (moins de 40km) de Pilton. Les suppositions sur le lieu possible vont bon train depuis l’annonce de Michael Eavis.

En marge de cette annonce qui reste à confirmer de façon plus officielle – et d’ailleurs j’aimerai beaucoup entendre Emily Eavis à ce sujet – d’autres points concernant l’édition 2016 ont été évoqués. Charlotte Church, une artiste galloise dont la notoriété, relativement importante en Grande-Bretagne, n’a pras traversé la Manche sera à l’affiche de Leftfield. Jeremy Corbyn sera présent pendant 3 heures à LeftField (cf. Jeremy Corbyn), mais MIchael Eavis souhaite qu’il apparaisse aussi sur la Pyramide. Apparemment les organisateurs prévoient quelque chose d’important en hommage à David Bowie sur la Pyramide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.