Le moment fatidique

La vente des tickets pour le festival de Glastonbury était officiellement prévue pour débuter le dimanche 3 octobre 2010 à 9h00 (heure anglaise), c’est à dire à 10h00 en France. Nous nous étions organisés une semaine à l’avance. Ce jour là Bigou était pris par son travail, nous n’étions que deux Hub et moi même à pouvoir nous occuper de cette difficile tâche. Nous savions que la chose serait complexe, et que de nombreuses personnes tenteraient d’acheter les précieux sésames au même moment. L’année précédente (pour l’édition 2010) les 177000 places avaient été vendues en moins de 12 heures, nous savions qu’à nouveau le site web, et les lignes téléphoniques seraient pris d’assaut, mais nous ne savions pas que cette année ce serait encore pire!
Pendant que Bigou était sur son lieu de travail, Hub et moi avions convenu de nous contacter dès 9h00 (heure française), et d’essayer chacun de notre côté de parvenir à réserver trois tickets sur le site web. L’option téléphonique ne nous paraissait pas gérable depuis la France, pour des raisons de cout, mais aussi si l’on considérait les difficultés liées à la maitrise de l’anglais en particulier pour Hub. De plus nous avions convenu de nous rendre disponible toute la journée au cas où nous ne parvenions à atteindre la réservation qu’après une longue attente, puisque la vente avait duré 12 heures l’année précédente, cela pouvait se terminer vers 22h00.
Je me suis installé à l’écart dans la cuisine le matin du 3 octobre vers 8h30 (tout ce qui suit est en horaire français, sauf mention contraire), avec mon EeePC. A ce moment là, plus d’une heure avant le début de la vente, le site de seeTicket (la société en charge de la commercialisation exclusive des billets) affichait une page indiquant que la vente commencerait le 3 à 9h00 (heure anglaise). Après un bref coup de fil avec Hubert, nous vérifions que nous sommes bien prets, et ouvrons un chat sur le serveur GTalk.

09:14
moi: salut
Hub: oui ?
moi: tu y es!
Hub: non !
09:15
moi: mais si tu me parles…
Hub: putin : mes doigts écrivent tout seul
incroyable
moi: OK, tout est calme…
09:16
Pas un octet de variation pour l’instant sur les sites.
Hub: 3/4 d’heuresssss
moi: mmmm!!!
tu es au taquet?
09:18
Hub: yep : hier soir j’ai regardé des photos du festival, c’était flippant, nombre de tentes, boue et bottes…
moi: tu mets 10ans à écrire une phrase!!!
Hub: je me prépare un coffee
moi: On peut encore tout arrêter…
Hub: tu plaisantes ou quoi
moi: Jamais

Il régnait un calme rassurant sur les sites, la home page du site de Glastonbury répondait rapidement, la page d’attente du site de SeeTickets aussi. Je m’attendais à ce que pas mal de monde arrive sur les sites à l’avance causant des ainsi perturbations, mais une demi heure avant le moment fatidique tout fonctionnait parfaitement. Nous testions les sites régulièrement au cas où SeeTickets décide de commencer la vente en avance, ce pouvait être quelques minutes ou une dizaine de minutes à l’avance. Au cas où, nous étions là à raffraichir régulièrement la page d’attente, sans constater la moindre variation de texte, ou de temps de chargement. Soudain, nous sentons le traffic qui augmente.

09:39
moi: Par contre la home de glasto est saturée
C’est très lent
Hub: H-20min

A ce moment là les administrateurs du site du festival (pas celui de SeeTickets) avaient remplacé la home par une page blanche avec un texte indiquant que la vente des billets allait bientôt commencer, et qu’à cause du fort accroissement de traffic le site du festival n’était plus disponible.
Finalement la vente commenca avec dix minutes d’avance.

09:48
moi: C’est pas bon signe quand même il va y avoir du monde!
09:49
La home de glasto répond plus…
Hub: aïe
moi: meme dans mon navigateur.
Hub: moi ca marche
09:50
moi: En tous cas tous les mecs qui vont arriver maintenant et qui connaissent pas l’adresse de seeticket vont être niqués
Hub: oups ! ca marche plus
moi: Ca y’est c’est ouvert
Hub: ca y est
Go
09:51
queue
moi: Me to
Hub: système de fil d’attente
oki
09:52
your request has been placed in a queue
moi: Je t’avais dit qu’ils pouvaient ouvrir plus tot
Hub: maitre jedi
09:53
moi: Putain c’est stressant leur truc!
Hub: tu m’étonnes
09:54
je vais avoir une attaque

Là nous avions une nouvelle page de SeeTickets qui nous indiquait que nous avions été placés dans une queue d’attente, que la page se rafraichissait automatiquement toutes les 20 secondes, et que nous allions être redirigés vers une page de réservation. A ce moment là nous ne savions pas bien si cette queue existait réellement nous faisant avancer progressivement vers la page de réservation, ou si en fait à chaque rafraichissement de la page nous avions une chance infime d’afficher la maudite page de réservation. Il semble à protériori que c’était la deuxième solution qui prévalait. Le fait d’avoir été présent sur le site dès 9h50 (dix minutes avant l’heure officielle) ne nous a servi à rien, car nous nous sommes heurtés à cette maudite page d’attente pendant des heures. Au bout d’une demi heure, même la page d’attente, que j’appelle « page deux » , disparait laissant place à un message du navigateur indiquant qu’il ne parvient pas à se connecter au site. Nous envisageons l’option téléphonique.

10:05
moi: A mon avis on y est pour la matinée.
10:06
Hub: minimum : j’arrive memep lus à ouvrir la page home glaston
10:09
moi: pffff!!!!
10:11
dommage on avait vu la première et la deuxième page…
Hub: c clair, on était à un poil de cul !!!
10:12
je reste sur la brèche

5 minutes
10:17
moi: fuck
Hub: t’as du café j’espère !!!
10:18
moi: ouaips justement…
Hub: ca bouge de nouveau
10:19
Hub: la home s’affiche de nouveau
10:20
moi: Laquelle celle de Glasto ou de seetickets?
Hub: glaston ! mais pas celle se seeticket
moi: en mode texte ou image?
Hub: image
mais seetichet queudale
10:25
moi: Si tu passes tu téléphone je t’aiderai

Le téléphone ne répondait pas davantage que le site, jamais nous ne parviendrons à avoir le moindre message d’attente, et encore moins un opérateur téléphonique. Vers 11h00, sur le site la situation semblait se débloquer un peu, et la fameuse « page deux » réapparut.

11:04
moi: Page 2 encore
Hub: oki
pas moi
11:05
ps : on va finaleent restés tous les 2 connectés pour multiplier nos chances !!!
moi: OK
11:06
Prévois le sandwich
11:08
La page 2 est stable
Hub: putin pas moi : tu utilises quel lien ?
11:09
Maintenant elle ne l’est plus…
11:11
C’est globalement mieux… Je le sens (c’est le métier qui parle)
Mais bof!
11:12
Hub: j’y crois plus que jamais !
11:13
moi: Ca y’est tu es aux taquets!
11:15
Il aura fallu tout ce temps et qu’on arrive à la galère pour que tu t’y mettes… Tu es un vrai diesel!
11:16
T’es mort?
Hub: non : concentré !
11:17
moi: As tu la page 2?
Hub: NOONNN
moi: Ah bon…
Hub: hélas
11:18
moi: Moi elle se rafraichit toute seule régulièrement et sans problème.
Elle vient de se recharger
Hub: ben pas moi
moi: Encore
11:19
Encore
Tu sais c’est la page Your request has been placed in a queue
encore

Nous resteront longtemps dans cette situation où je voyais la « page deux », mais pas Hub, qui lui, tentait de nombreux appels téléphoniques faute d’obtenir un accès au site. Le temps était long, cela faisait une heure et demi que nous rafraichissions nos navigateurs, et rappelions sans cesse au téléphone sans voir la moindre évolution de la situation. Tout concourait à indiquer que nous ne parviendrions pas à acheter les tickets, et pour calmer mon stress et éventuellement ma déception, je passais au whisky.

11:24
moi: J’attends le prochain rechargement et je vais chercher une boutanche de whisky
good j’y vais
Hub: oki
11:25
moi: j’en ai pris deux!!!
Hub: 2 places ou 2whisky?
11:26
moi: bouteilles!
11:30
Ca se remet à ralentir… C’est pas bon!
Hub: t’en es où ?
tjs rien ?
moi: No

A ce moment, les organisateurs communiquent sur la home du site du festival (toujours en version texte) un nouveau numéro de téléphone pour les réservations à l’international, et donc réservé aux personnes résidant hors Grande Bretagne. Imaginant que sur cette ligne il y aura sans doute moins de monde, nous essayons ce numéro qui ne donne pas davantage de résultats que l’autre. A ce moment je n’y croyais plus.

11:39
Hub: je n’y arrive jamais
moi: Au pire ca fera un souvenir. T’as fait Glasto? Ouiaps le dimanche 3 octobre 2010 j’ai passé la matiné à essayer de réserver. Rock N Roll!
Hub: lol

Dans ces situations, on en vient même à être philosophe…

11:46
moi: Fait chier ce truc….
11:48
Si on réussit a avoir des tickets, Bigou va les payer très cher!
Hub: je dirai même plus : il les payera tous
11:49
moi: Le double!
11:52
Ca sent le faisandé… bientôt 2h00 de passées
11:53
Hub: mais non !!! motivé
11:55
moi: Your request will be re-attempted automatically every 20 seconds or you can try again by manually refreshing this page. Thanks for your patience during this time.
Putainils se foutent de ma gueule!
11:56
Glasto l’aventure commence par les tickets!

A midi, sur la home texte du festival l’information tombe, la moitié des tickets ont été vendus.

12:00
moi: Ca y’est on en est à DEUX HEURES!
Hub: mouais !
12:02
moi: La moitié des tickets sont parait il vendus…
Hub: reste une moitié alors !!!
12:06
moi: Je vais craquer!!!!
Hub: pas moi ! suis à fond
moi: Tu as toujours pas la apge 2?
Hub: tel et net
non
je comprends pas

Une heure passe encore, et la déception s’installait franchement de mon côté, même si Hub qui restait optimiste essayait de me remonter le moral. Vesr 1300 nous nous téléphonons poura faire un petit break, à la fin de la conversation, encore un F5 et… surprise, sur mon ordinateur s’affiche la « page trois », je hurle dans le téléphone, Hub vient à peine de raccrocher, je le préviens instantanément via Gtalk. C’est la panique à bord…

13:02
moi: Je l’ai page 3
13:03
Hub: oh putin
13:04
moi: Putain je peux en prendre QUE 2!!!!
13:05
Hub: merde
ben désolé mais prends les
y’a plus d’amis là ! lol
je continue quand même
13:07
moi: Attention je paye »….
Hub: yes yes yes
13:08
moi: Confirmation. Mon gars, tu vas aller à Glasto!
Hub: oh putin
j’y suis aussi
j’essaye de reserver
moi: C’est fait
13:09
Je vais voir ce que je peux faire pour Bigou
Photo de la page de confirmation de résevation
Photo de la page de confirmation de résevation, floue à cause de l'excitation.

En fait il y avait un sélecteur pour indiquer le nombre de places que l’on souhaitait réserver, et ce sélecteur était par défaut positionné sur 2. Mais a cause du stress, je ne l’ai pas vu. Par ailleurs j’avais très peur de commettre une erreur dans la saisie des numéros d’enregistrement, des codes postaux, du numéro de carte bancaire, etc… Je ne voulais surtout pas provoquer un rechargement de la page à cause d’une erreur. Un rechargement qui pouvait très bien ne pas fonctionner à cause des saturations, et me renvoyer en « page deux ». Du coup je n’ai pas vu comment entrer plus de deux codes, Hub et moi avions passé plus de trois heures à attendre et à stresser ensemble, nous alors avons convenu qu’il était légitime que nous nous enregistrions tous les deux. Nous nous sentions très mal à l’aise de laisser Bigou sur la touche.
Dix minutes plus tard, la procédure d’achat terminée, nous recommencions à rafraichir la « page deux » pour essayer d’atteindre à nouveau la « page trois », et acheter un ticket pour l’ami Bigou. Compte tenu de la difficulté que nous avions eu précédemment l’affaire paraissait d’emblée mal engagée. Mais quand la situation est désespérée on ne peut avoir que de bonnes surprises, un quart d’heure « à peine » après avoir recommencé à rafraichir la « page deux » je parvenais à nouveau à la « page trois », c’était surréaliste!

13:30
moi: JJe l’ai!
On peut acheter pour bigou
Hub: encore ?
moi: Yes i’m a master
Hub: yyyyyeeeeeeessssssssss
13:31
tu as le droit à ce que tu veux
sauf mon anus

Pour pouvoir acheter des places pour le festival de Glastonbury depuis l’Angleterre, il est indispensable de disposer d’une carte bancaire anglaise. Or si notre Bigou est un bon français bien de chez nous éduqué au saucisson camembert, il a eu l’idée originale d’aller vivre, et travailler en Angleterre. Pour conclure la vente, il nous était donc nécessaire de l’appeler au téléphone pour avoir ses coordonnées bancaires. Là encore, ce n’était pas gagné, car comble de l’originalité, le Bigou a comme profession de s’équiper en homme-grenouille et fouiller le fond de la mer. Mais, ce jour là, par chance, les conditions étaient mauvaise sur Poole, et l’équipe de plongeurs attendait que le temps se calme pour se jeter à l’eau. Nous parvenons donc à avoir Bigou au téléphone, il me dicte ses coordonnées (c’est là que je vois enfin le fameux sélecteur pré-réglé à deux places), et je valide. Je suis passé en une demi heure de la toute proche dépression à la plus grande excitation. Un miracle!

13:40
Hub: ??? je vais faire une attaque ! t’en es où ?
13:44
moi: c’est fait
13:46
Hub: ok
ggggéééééénnniiiiaaaaaaaaaalllllll

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.