Un peu d’histoire (2000′s)

  • Post category:Infos
  • Auteur/autrice de la publication :

2000

Cette année là, la tradition de la scène pyramidale est rétablie. La vieille pyramide construite en 1981 avait brulé en 1993, a nouveau la scène principale peut légitimement s’appeler pyramid stage. Cette année là est caractérisée par un nombre très important de fraudeurs qui franchissent la barrière d’enceinte. On suppose que 250 000 personnes ont assisté au festival, alors que la licence autorisait la vente de 100 000 entrées.
Cette fraude massive, est en partie la raison du break qui a lieu en 2001. Le festival a été condamné au paiement de deux amendes pour dépassement du nombre de spectateurs (a cause des fraudeurs), et de nuisances sonores sur le parking. L’organisation met donc ce break à profit pour améliorer l’organisation et plus particulièrement résoudre le problème des fraudeurs.

2002

Le nombre de 140 000 festivaliers est garanti par une nouvelle barrière. La sécurité des lieux est accrue, l’ambiance devient presque familiale. On est très loin du festival de 1987 avec ses conflits entre sécurité et travellers. Le festival est en quelque sorte plus familial, avec moins de violence et plus de décontraction. Sans cet afflux de spectateurs supplémentaires, le festival parait même presque un peu désert. Certains considèrent qu’il a perdu son âme, c’est un point de vue acceptable si l’on considère la comparaison avec l’édition du free festival hippie de 1971, et qu’en 2002 le prix du billet est de 97£.

2003

Comme le problème des fraudeurs a été réglé, le nombre de spectateurs est augmenté à 150 000 festivaliers, et pour la première fois les tickets sont vendus en moins de 24h. Autre signe de succès, le festival génère plus d’un million de livres de bénéfice.

2004

A nouveau cette année là, les 150 000 places disponibles sont vendues en moins de 24 heures, causant aussi de nombreux problèmes sur le site web, et le standard téléphonique. L’accès au festival devient cette année là aléatoire, et parmi tous ceux qui sont en ligne depuis l’ouverture des lignes, le matin, tout le monde n’a pas la chance d’obtenir un ticket.

2005

80% des tickets sont mis en vente sur le site web, et vendus en 3 heures et 20 minutes. Le reste des 153 000 places sont mises en vente par téléphone. De nouveau des milliers de personnes éprouvent la frustration de ne pouvoir obtenir une place pour le festival. Mais la chance de ceux qui ont obtenu une place est très relative, compte tenu des conditions météorologiques catastrophiques qui règnent cette année là.
L’année 2006 est une année de break. A titre de remplacement est produit le documentaire Glastonbury de Julian Temple.

2007

135 000 personnes dans la boue, une formule bien rodée. Pour la première fois a été mise en place une procédure d’enregistrement préalable, afin d’éviter la revente de billets.

2008

Evènement inédit depuis des années, les billets ne se vendent pas immédiatement. La vente a lieu début avril, et à ce moment le line up est en partie connu. En particulier certains pensent que la présence du rappeur Jay Z, est la cause de cet échec. Un jour avant le début du festival, il restait 3000 tickets à vendre. C’est la première fois en quinze ans que le festival ne fait pas « sold out ».

2009

Probablement pour éviter les problèmes de line-up, cette année là les 137 500 billets sont mis en vente le 5 octobre, c’est à dire largement avant que les artistes à l’affiche ne soient sélectionnés. Les ventes sont lentes et se terminent en avril.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.