Un morceau de Glasto signé Bansky en vente à Paris

Si vous avez au moins 400 000€, et il en faudra sans doute davantage, vous pouvez vous payer un morceau de l’histoire de Glastonbury. NOTA: il vous faudra aussi un peu de place! En 1998, Bansky, sans doute le plus célébre, mais aussi le plus mystérieux artiste de rue, vient à Glastonbury. Sachez d’ailleurs que c’est un habitué du festival, où l’on peut trouver quantité de ses graphitis, sur les toilettes, et sur la super-fence en particulier. D’aucuns pensent que l’artiste est originaire de Bristol, à deux pas, donc du festival. La notoriété de Bansky venant, certains des graphitis de Glasto sont devenus très célèbres, et font partie de l’imagerie du festival.

banksy-super-fence

 

En 1998, donc, lors d’un de ses premiers passages par le festival, il est accompagné de son comparse Inkie, et ils demandent à des travellers s’il peuvent se servir du flanc de leur camion pour réaliser une fresque. Voici le témoignage de l’un des propriétaires du camion:

C’était comme une démonstration de graffitis, qui se tenait à l’extérieur de la Tente de Danse. Il a été fait en trois jours. Banksy nous a demandé s’il pouvait utiliser le côté du camion comme grande toile vierge. On a accepté parce que c’était facile de repeindre par-dessus au cas où on n’aurait pas aimé. Après tout, c’était chez nous !
Il avait déjà peint, dans une fête foraine, le manège ‘‘The Rib Tickler’ (‘le chatouilleur de côtes’) qui appartenait à un copain, avec Wet Paint (‘Peinture Fraîche’) dit Bender Dave (‘Dave le saoulard’) comme on l’appelait, un autre ami artiste. C’est comme ça qu’on a été présentés. En fait, tout a commencé avec un coup de fil de Banksy qui avait eu notre numéro par ces amis communs.
On n’avait jamais entendu parler de Banksy, mais on connaissait de nom Inkie, un autre artiste qui voulait travailler avec Banksy sur notre semi-remorque. Inkie était déjà très connu dans le milieu de la scène des « rave parties » pour ses réalisations de T-shirts pour le groupe Club Ye Yo, Double XXX Posse, pour les ‘free parties’, des clubs d’Amsterdam. C’était là où ça se passait et les fêtes n’avaient rien à voir avec les festivals commerciaux d’aujourd’hui. Cette époque est finie, c’est vraiment comme ça maintenant. La plupart des festivals ont oublié leur raison d’être, ils ont perdu leur âme et sont régis par des grands groupes capitalistes et des individus qui prennent le train en marche et s’en saisissent. Silent Majority décrit la dernière scène de rave et de hip-hop de l’époque – comme une sono débarquée sur la plage manu militari. Voilà comment étaient organisées les ‘raves parties’, en toute illégalité.
Les gens, qui les organisaient, trouvaient l’endroit et après fixaient la date. Les gens se contactaient les uns les autres et se mobilisaient d’un seul coup. En un rien de temps, les tentes étaient déjà montées et les sonos en place. Les adeptes et les participants attendaient le message pour le lieu le soir-même, ce qui limitait le risque d’être arrêté avant. Une fois qu’une ‘rave’ bat son plein, c’est vraiment difficile pour la police de l’arrêter. Tout ce qu’elle peut faire, c’est glander et faire la police. Banksy a sorti le ‘Street Art’ , l’art urbain, de la rue et l’a transformé en événement artistique pendant les festivals et les ‘rave parties’. Parfois c’étaient des installations surprises, d’autre fois ça se passait devant la foule, comme il l’a fait quand il a peint les deux côtés du semi-remorque. Silent Majority reflète l’ambiance de cette époque et a été réalisé par Banksy et Inkie, les deux artistes phares de l’art urbain du moment, alors que le mouvement des ‘free party’ battait son plein. C’est une des plus vieilles réalisations, qui est toujours là, et très certainement celle parmi les quelques-unes qui ont un ‘COA’ (Certificate Of Authentification), certificat provenant du service d’authentification officiel de l’artiste, appelé Pest Control. Réalisé à main levée avec un minimum de pochoirs, cette oeuvre est vraiment du style « Old School Graffiti ». Voilà d’où il venait avant d’être connu. Une oeuvre du début de sa carrière.
Elle est vraiment originale et unique. Le semi-remorque était notre chez nous avant même que Silent Majority ne soit peint. On a voyagé et vécu dedans, c’était notre chez nous, depuis il a été vu dans tout le pays pour divers événements, festivals et ‘free parties’. ». Silent Majority est l’une des oeuvres les plus anciennes et les plus exceptionnelles de Banksy, artiste britannique de renommée mondiale sur la scène du « street art ».

silent-majority-bansky

Le flanc du camion comportant la fresque a été découpé, et sera mis en vente aujourd’hui à Drouot. Sans doute nos amis travellers trouveront là de quoi améliorer leur ordinaire. Je trouve assez ironique de constater que cette oeuvre qui décrit une forme de contre-culture, à l’époque opprimée, soit aujourd’hui vendue dans un temple du conformisme. Mais ça, c’est un autre sujet!

Quoi qu’il en soit, si vous allez à Glastonbury cette année, vous aurez sans doute l’œil un peu plus acéré, maintenant que vous savez qu’en plus des maintes et maintes facettes de ce festivals, il en est une autre que j’avais omise dans ces articles jusqu’à présent, c’est aussi une galerie de street art prestigieuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.