Trauma

You are currently viewing Trauma

A la lecture des nombreuses réactions après la pré-vente du 6 octobre, on sent nettement la frustration de tous ceux qui n’ont pas pu obtenir leurs places. J’avais, dans le Glastotrip 2013 (cf. Quelles sont nos chances?), effectué une estimation des chances d’obtention des places lors de la pré-vente ou de la revente. Je vais reprendre ici, ce sujet là, et tenter de redonner espoir à ceux des lecteurs de ce blog, qui n’ont pas été chanceux à la pré-vente.

Tout d’abord, je dois voir dire, que je sais très bien ce que vous avec vécu, pour l’avoir expérimenté il y a un an. Je m’étais retrouvé comme vidé, tel un enfant qui a cassé son jouet et qui ne sait pas à quoi il va jouer maintenant. Evidemment, la vie suit son cours, et on oublie ce grand moment de frustration, jusqu’au moment où l’on prend conscience que la revente qui n’avait pas été envisagée comme une option, existe bel et bien. Mais s’il a été impossible d’avoir des places en octobre, ce sera plus difficile encore en avril pense-t’on logiquement. Et se brûler deux fois au même feu est comportement assez stupide, pour que notre subconscient se mette immédiatement en alerte. Je ne veux pas vivre deux fois le même échec! OK! Mais tant qu’il y a de la vie il y a de l’espoir. Et maintenant analysons froidement la situation.

SeeTickets a-t’il merdé?

Evidemment oui! Mais le contraire était-il possible? Suite aux nombreuses réactions, en particulier sur Facebook, où certains utilisateurs allaient jusqu’à expliquer comment il aurait été possible d’éviter le problème, SeeTickets a répondu:

And thanks for all the advice. Never knew we had so many IT consultants following us.Et merci pour tous les conseils.
Nous ne nous doutions pas que nous avions autant de consultants en informatique comme followers.

Ce que je constate, en lisant les contributions du thread eFestivals sur lequel tout le monde communique pendant la vente: « Sunday 6th sale: Post Backdoor URLs in this thread if you get through« , c’est que les choses se sont normalisées au bout de 30 minutes. Pendant la première demi-heure, il n’était pas possible d’accéder au site. Pendant un bon moment la page indiquant que la vente devait commencer à 9h00 est restée en place. Ca a duré jusqu’à 8h20, heure à laquelle la page d’attente est enfin apparue. A 8h40, la première personne indique enfin sur le thread qu’elle est parvenue à acheter ses places et donne le l’URL de la page d’achat. Je note qu’en ce qui me concerne j’ai eu mes places à 10h30, donc un peu plus tôt. Je pense que j’ai été parmi les premiers à entrer dans le site, quel bol! Et que le mec qui a publié l’URL sur eFestivals a mis un peu de temps à rédiger sa contribution. Je suis resté sur le site jusqu’à la fin de la vente. A partir de ce moment là les choses sont stabilisées, j’ai même l’impression que la page d’attente était servie avec plus de fiabilité que les années précédentes. A mon avis, elle sert de tirage au sort laissant passer quelques clients de temps à autre, mais si on ne peut même pas l’avoir, aucune chance d’entrer. Cette année au moins elle fonctionnait.

Pour en revenir à l’espoir que ceux qui ont manqué de chance cette fois-ci, je dirais que la revente est plus calme. C’est ce que j’ai constaté en avril 2013. Certes ça va plus vite, et donc ça semble plus difficile, mais il est une certitude, c’est qu’il y a moins de monde sur le site. Les chances d’obtenir un ticket en avril sont bel et bien réelles. Super réelles!

Maintenant les maths…

Cette année Michael Eavis a annoncé dans un interview à Western Daily Press, que le nombre d’enregistrements dépassait le million. En supposant par exemple que la totalité de ces individus se connectent au site (le chiffre est forcément faux, mais ça ne change en rien mon raisonnement ultérieur), le site de SeeTickets reçoit du trafic simultané d’un million d’utilisateurs à l’ouverture. Au fur et à mesure que les tickets sont vendus, le trafic se réduit, à la fin il ne reste donc plus que 1 000 000 – 135 000 = 865 000 personnes connectées sur le site. C’est tout de même une fraction importante de moins.

Supposons maintenant, là encore c’est faux, mais cela illustre le raisonnement, que 10% des personnes ne vont pas solder leur ticket, car il sont dans l’impossibilité de se rendre à Glastonbury. On peut supposer qu’une proportion identique de personnes inscrites ne peuvent pas non plus y aller. Il devrait donc y avoir 865 000 – 10% = 780 000 personnes qui vont tenter leur chance. En réalité, je pense même qu’il y a une proportion importante de personnes qui ne tentent même pas leur chance. Il me parait donc probable qu’on tombe en dessous des 500 000 concurrents au départ de la course. Certes le probabilités de réussite sont faibles s’il y a 13 500 places à vendre. Mais les conditions sont meilleures sur le site.

Je vous redonne les probabilités sur la base de mes calculs de 2013, mais réactualisés:

  • Probabilité d’avoir une place à la pré-vente: de 1/7,4 à 1/5,9.
  • Probabilité d’avoir une place à la revente: 1/25 à 1/19, probabilités qu’on peut à mon avis doubler compte tenu du fait que bon nombre de personnes doivent lâcher l’affaire. Je pense qu’on doit avoisiner plutôt 1/10 chances.

En conclusion, mon message à ceux qui n’ont pas encore leur ticket. Ca se fait à la revente, croyez moi c’est possible… Je l’ai fait l’année dernière. Il faut tenter sa chance jusqu’au bout!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.