Qu’est ce qu’on ferait pas?

C’est bien fini le bon vieux temps où le festival de Glastonbury peinait à faire sold-out. Depuis 2003, si l’on fait exception de l’année 2008 qui avait été particulière à cause de l’annonce de Jay-Z, la totalité des places sont vendues en moins d’un jour, et l’on peut dire que depuis 2009 il devient particulièrement difficile de participer au festival. Cette situation crée de la frustration, et de nombreuses personnes seraient prêtes à faire à peu près n’importe quoi pour franchir l’enceinte de la super-fence. D’autres, évidemment n’hésitent pas à en profiter. Voici un fait divers étonnant à ce sujet, évoqué dans le Central Somerset Gazette. Deux hommes avaient monté une arnaque l’année dernière. Voici l’histoire:

Gill Thomas Winterbottom et Simon Porter ont été repérés par le service de sécurité, conduisant un minibus rempli de passagers dans les environs du festival à Pilton, tous portaient des gilets de sécurité fluo. Lorsque leur véhicule a été fouillé, le service d’ordre a trouvé un faux passe de sécurité collé sur le pare brise, les deux hommes ont été arrêtés. Lorsqu’ils ont été interrogés par la police, les deux hommes ont déclaré qu’ils sétaient rencontrés quelques jours plus tôt et qu’ils n’avaient pas gagné d’argent dans l’affaire, ils ont ajouté qu’ils avaient juste proposé de transporter les personnes dans le minibus en échange d’un pourboire à discrétion.

Je ne vais pas entrer davantage dans les détails, mais il semble que dans l’impossibilité de prouver un enrichissement substantiel, l’un des deux n’ayant récupéré pas plus de £40, le verdict prononcé les a condamné à une peine de travaux d’intérêt généraux. En ce qui me concerne, je les aurais bien fait travailler, par exemple à nettoyer le site après le festival…

Cette histoire n’est pas la première, il y avait eu le cas aussi, d’une femme, Christine Babb, qui avait monté une arnaque consistant à vendre des places du festival, en faisant croire à ses victimes qu’elle faisait partie de l’équipe d’organisation. Evidemment, d’une part ces places « garanties » étaient surfacturées, mais en plus, personne ne les a jamais reçues. Là, l’arnaque est tout autre, puisque l’on a démontré que cette personne a arnaqué 29 personnes, et s’est enrichie de £23 000. Ca fait du £800 (1 122€ environ) le ticket tout de même! Quand on pense qu’ils valent en réalité £220, c’est dire ce que les gens sont prêts à faire pour participer à Glasto. Cette femme est actuellement en attente du verdict de son jugement, et risque clairement davantage qu’une peine de travaux d’intérêt généraux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.