Futur, certitudes et incertitudes

Beaucoup d’informations sont tombées hier concernant le futur du festival de Glastonbury. En cette période de  préparatifs, il ne m’est pas possible de détailler longuement les choses mais en voici le résumé.

Tout d’abord, compte tenu du fait que la dernière année de jachère avait été 2012, l’année olympique à Londres, et que les jachères ont lieu tous les 5 ans. Il était prévu une nouvelle jachère en 2017, on peut retrouver des traces de déclarations de cet ordre de la part de Michael Eavis, et c’est logique! %ais voici qu’hier il annonce toute autre chose sur ITV news, le festival aura lieu en 2017, et la jachère sera remise à 2018. C’est lié aux tractations nécessaires avec les fermiers environnants qui sont propriétaires des terres sur lesquelles se déroulent le festival. La Worthy Farm ne recouvre pas la totalité du site, mais uniquement la partie centrale. N’oublions pas en plus qu’au delà de la super-fence, les parkings s’étendent sur un nombre considérable de champs.

Mais cela ne s’arrête pas là. Dans une deuxième partie de l’interview donnée à ITV, il indique que les difficultés d’organisation, liées à ces tractations avec les fermiers voisins, l’amènent à envisager de délocaliser le festival.

On peut donc en déduire que nous aurons de façon certaine encore 2016 et 2017 à la Worthy Farm, et après… on ne sait pas. Mais, je pense que si le festival bouge, cela pourrait fort bien casser le jouet. En ce qui me concerne, il est clair que je n’ai pas du tout envie de le voir bouger. J’espère donc que Michael Eavis, n’est que juste en train de tirer un coup de semonce, pour rappeler à l’ordre quelques fermiers récalcitrants qui ont été trop gourmands. J’espère!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.