Glastotrip

Déménagera, déménagera pas

Lord Bath

Le déménagement du festival de Glastonbury pour Longleat ne se fera pas, c’est Michael Eavis qui le confirme.

Voici le dernier développement en date, concernant l’histoire du déménagement. Il est dû à Michael Eavis qui a déclaré samedi dernier:

Longleat probably won’t happen anymore. Lord Bath is really keen. I went to him because I knew him when he was a boy. But he and his son aren’t agreeing, and they don’t speak very much, so it’s hard to make decisions. I haven’t been able to sit down with all of them at the same time.
Ceawlin and Emma don’t like the mud. They saw the mud at its worst. They were supposed to come and see it all cleaned up on September 1, but they didn’t turn up. They let me down gently about their decision. I went round to their house and we had a very long discussion. They said to clean up all that mud, they’d have to restrict the whole of the operations at Longleat for about three months and it’s too expensive.

Longleat ne va finalement probablement pas se faire. Lord Bath y est vraiment très favorable. Je suis allé le solliciter parce que je l’ai connu quand il était enfant. Mais lui et son fils ne sont pas d’accord, et ils ne se parlent pas trop, alors c’est difficile de prendre des décisions. Je n’ai pas réussi à m’asseoir à une table de discussion avec eux tous en même temps.
Ceawlin et Emma n’aiment pas la boue. Ils ont vu la boue à son pire niveau. Ils devaient venir et voir que tout était de nouveau propre le 1er septembre, mais ils ne sont pas venus. Ils m’ont fait connaitre leur décision avec ménagement. Je suis allé chez eux et nous avons eu une discussion très longue. Ils ont dit que nettoyer toute cette boue serait une opération qui prendrait trois mois à Longleat et que cela couterait trop cher.

Pour expliquer brièvement la situation, il faut savoir qu’un différent familial oppose depuis quelques temps Lord Bath et son fils. Or c’est ce dernier, qui désormais préside aux décisions concernant le domaine familial. Je ne vais pas expliquer en détail la situation, mais disons pour faire simple que noblesse ou pas nul n’est à l’abri d’histoires de famille compliquées. Il faut bien reconnaitre que le papa est spécial, et les épouses des deux protagonistes n’ont pas l’air commodes. Bilan des courses le père et le fils se tirent dans les pattes à tout bout de champ, et ne se parlent plus. Ce que Michael Eavis explique, c’est que ses relations sont de longue date excellentes avec le père. Et l’on comprend à demi-mot, que l’accord initial de délocalisation du festival avait été conclu avec lui. Mais, la partie opérationnelle, et la suite de la négociation, s’est prolongée avec le fils Ceawlin. Ce dernier, accompagné de son épouse ont assisté à la dernière édition du festival, et ont été très effrayés par la boue. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’en la matière, cette visite s’est déroulé durant la pire année. Depuis, impossible de négocier avec le père et le fils, avec les conséquences négatives évoquées plus haut. Exit Longleat!

L’article du Telegraph qui fait état de cette déclaration de Michael Eavis, indique aussi que le festival de Glastonbury devait être déménagé en 2019. Je rappelle que sur ce point, deux thèses divergent (cf. Où l’on reparle encore du déménagement), Michael indique que le festival doit et va déménager. Emily, elle, ne parle que d’une délocalisation temporaire pour 2018. Notons qu’il n’est absolument pas fait mention de 2018 dans les déclarations d’hier. Au sujet de Longleat, Emily avait déjà déclaré que ce n’était pas le seul site en examen.

Je ne le cache pas dans ces chroniques, que lorsqu’il s’agit de la parole de Michael et d’Emily, surtout quand ces voix sont contradictoires, depuis quelques années je me fie davantage à la fille qu’au père. Donc, mon opinion est, que nous entendrons reparler de délocalisation dans un futur proche, et que cela concernera 2018 qui devrait être année de jachère. Quand à déménager définitivement le festival hors des terres de la Worthy Farm, je crois, que ce n’est pas à l’ordre du jour. A tout le moins, je l’espère.

Photo: george v wilson2031 – Lord Bath, vicomte de Weymouth

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.