Diana Ross (bis)

You are currently viewing Diana Ross (bis)

Diana Ross officiellement annoncée pour le sunday teatime slot de Glastonbury 2022. Pas vraiment une surprise, mais une bonne nouvelle qui pourrait en précéder d’autres…

En octobre 2019, les organisateurs du festival de Glastonbury avaient annoncé que Diana Ross serait l’artiste qui, lors de l »édition 2020, tiendrait l’affiche pour le sunday teatime slot. Après l’annulation des éditions 2020 et 2021, la question se posait de savoir si cette artiste serait reprogrammée pour l’édition 2022.

A vrai dire la chose paraissait probable. C’est un pari que je faisais en septembre dernier (cf. 2020 reprogrammés en 2022). Mais maintenant c’est chose officielle depuis l’annonce faite sur le site officiel du festival: Diana Ross to play legends slot at Glastonbury 2022. Pas une surprise donc, mais un bon signe si l’on considère qu’une bonne partie de la programmation annulée pourrait bien être reprogrammée en 2022. C’est en effet la toute première annonce officielle de la reprogrammation en 2022 d’un artiste prévu en 2020.

On peut s’attendre qu’une partie non négligeable d’artistes prévus à l’affiche en 2020 soient de même reconduits à l’occasion de la prochaine édition. Ce ne sera visiblement pas le cas de Taylor Swift qui semble remplacée par Billie Eilish, mais si une tête d’affiche 2020 devait être recyclée, personnellement je mettrait plutôt un billet sur Paul McCartney. Quoi qu’il en soit, je verrais bien bon nombre d’autres artistes reparaitre aussi à l’affiche, mais j’y reviendrai dans un autre billet.

Réjouissons nous simplement, pour l’instant, de la venue de Diana Ross. Immense artiste issue de la Motown de la grande époque, et qui a chanté un nombre de succès planétaires. Je ne doute pas une seconde que le public de la Pyramide va chanter de bout en bout l’ensemble du répertoire.

Photo: DVSROSSRaph PH

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.