Histoire, la suite

J’ai enfin terminé la rédaction des chapitres 4 et 5 de mon histoire du festival de Glastonbury qui évoquent d’une part le Pilton Pop Blues & Folk Festival organisé par Michael Eavis, et qui sera un échec retentissant, et d’autre part le Free Festival de Glastonbury de 1971, qui n’aura guère plus de succès, mais qui est fondateur de Glasto. C’est en effet lors de ce festival, que les protagonistes qui vont plus tard, beaucoup plus tard, lancer réellement le festival. Par ailleurs, c’est là aussi que va se créer la légende autour de la personnalité fantasque d’Andrew Kerr.

Dans le Chapitre 4 – Pilton Pop Blues & Folk Festival, vous découvrirez pourquoi Eavis s’est planté, mais aussi que le hasard aura voulu que parmi les 500 personnes présentes à ce festival, un hippie sans domicile va permettre à l’histoire de continuer.

Dans le Chapitre 5 – Glastonbury Fayre, vous comprendrez pourquoi dans les chapitres précédents je vous ai parlé de Stonehenge, de l’abbaye de Glastonbury, du roi Arthur et de la vallée d’Avalon. Mais vous apprendrez aussi comment fut organisé le festival, pourquoi la Pyramide a été construite là où elle est, et pour la petite histoire que l’un de ses bâtisseurs devait plus tard devenir ministre bien loin de là.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.