Théorie de la conspiration

Certains soupconnent le gouvernement d’avoir délibérément choisi la date du référendum sur le Brexit en même temps que Glastonbury.

Dans mon article récent au sujet du référendum sur le Brexit (cf. Glastrexit), j’analysais un possible impact du déroulement de ce scrutin pendant le festival. En particulier je me demandais si le fait que Glasto étant historiquement un festival politisé à gauche, la présence sur place de 135 000 spectateurs pouvait, ou non avoir un impact sur une possible sortie de la Grande Bretagne de l’Union Européenne. Dans cet article je minimisais cette possibilité en expliquant que d’une part, en dépit de son positionnement politique, aujourd’hui le public de Glastonbury était de plus en plus large, et donc moins systématiquement de gauche, d’autre part que 135 000 personnes ne représentait qu’une faible part des votants.

Cependant, cette idée n’était pas si saugrenue, puisque d’autres personnes ont eu la même. En revanche, certains en sont arrivé à une analyse plus dramatique. Et le sujet fait maintenant l’objet d’articles dans la presse, et a même de commentaires de la part de politiciens. C’est une preuve supplémentaire, s’il en fallait, de la place que ce festival a pris dans la société britannique. La chose est partie de Twitter, quand des messages ont été postés, accusant le gouvernement d’avoir délibérément choisi d’effectuer cette consultation le dernier weekend de juin, c’est à dire pendant Glastonbury.


Les arguments considérant l’impact de cette collision de dates, portent sur le fait que ce n’est pas uniquement 135 000 personnes mais bien les 180 000 qui sont sur le site, en incluant toutes les personnes impliquées dans l’organisation, qui sont concernées. Par ailleurs la majorité de ces personnes sont jeunes, alors qu’il est de notoriété publique que la répartition des votants en fonction de leur catégorie d’age donne une prédominance de jeunes gens parmi les sympathisants du maintient dans l’Union Européenne. Par ailleurs, il y a tout lieu de penser que les bénévoles d’Oxfam, de Green Peace, et même d’autres associations comme le CND ou Water Aid, sont plutôt des opposants aux conservateurs. Faire en sorte de compliquer le vote de ces personnes pourrait tenter les supporters du out. Par ailleurs comme le résultat du scrutin devrait être très serré d’après les sondages, il est possible que cela se joue à quelques centaines de milliers de voix. De là à prétendre que le choix de cette date était délibéré… En tous cas un MP (équivalent de nos députés) conservateur, Steve Baker, qui aussi dirige le groupe Eurosceptique des Conservatives pour la Grande-Bretagne, a dénié formellement la théorie de la conspiration qui a émergé ces derniers jours.

Cette théorie du complot est démontée par une député travailliste, Kate Hoey qui déclare:

[I am] surprised they think Glastonbury is full of young people! Thought it was full of ageing hippies! Those who care about their country whether they are pro or against the EU will have taken the oppurtunity to have a postal vote. I am more worried about all those people following Northern Ireland, Wales and England’s footballing fortunes in France that week.
[Je suis] surprise que certains pensent que Glastonbury est plein de jeunes gens! Pensent que ce soit plein de vieux hippies! Ceux qui s’intéressent à le pays qu’ils soient pour ou contre l’UE auront pris la précaution de s’enregistrer pour un vote postal. Je suis plus inquiète au sujet de ceux qui vont suivre les aventures des équipes d’Irlande du Nord, Pays de Galles, et d’Angleterre en France cette semaine là.

Je pense en effet, comme je le disais déjà dans mon article précédent qu’il faut relativiser la chose, et que si les bénévoles d’Oxfam ou Green Peace font leur preuve sur le terrain tous les jours, souvent dans des conditions difficiles, ils auront largement prévu de s’organiser pour ce vote.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.