Glastonbury et Isle of Wight

You are currently viewing Glastonbury et Isle of Wight

Une actualité très récente ouvre à une réflexion sur les deux festivals concurrents que sont le festival de Glastonbury et le festival de l’île de Wight.

John Giddings, organisateur du festival de l’île de Wight a déclaré récemment, être en contact avec Prince depuis deux ans, et lui aurait proposé de jouer un concert hommage à Jimmy Hendrix dans le cadre de son festival. Il faut dire que la chose parait appropriée puisque c’est justement lors de l’édition 1970 que Hendrix a fait l’une de de ses dernières apparitions sur scène, 3 semaines avant de mourir. L’évènement a d’ailleurs été filmé par une équipe française.

D’après John Giddins, Prince serait très intéressé par la proposition, l’organisateur espère même que cela se fasse à l’occasion de l’édition 2016 de son festival. La chose est particulièrement notable, parce qu’il est de notoriété publique que Michael Eavis rêve depuis des années de programmer Prince à Glastonbury. Si ce que le promoteur de l’île de Wight envisage se produisait, ce serait sans aucun doute un coup porté au moral de Michael Eavis, ainsi qu’au prestige de Glasto. D’ailleurs, ce ne serait pas la première fois qu’une telle chose arrive. Parmi les artistes rêvés par Michael Eavis, il y avait aussi Fleetwood Mac, qui à l’occasion de leur dernière tournée sont finalement passés sur l’île de Wight. John Giddins prétend que Michael Eavis l’aurait interrogé au sujet de ce groupe:

Michael asked how I managed to book Fleetwood Mac and I told him: ‘I paid them’.
Michael m’a demandé comment j’ai fait pour recruter Fleetwood Mac et je lui ai répondu: ‘je les ai payés’.

On aborde là un point important de l’économie des festivals en général, et de Glasto en particulier. Michael Eavis a toujours été un fin gestionnaire, et a au cours des années géré son festival à l’économie. Par ailleurs, avec le temps, le prestige de son festival allant croissant, il en a été de même pour la couverture médiatique du festival. John Giddins, évoque même ce point en déclarant:

Glastonbury don’t have to pay artists as much, because they have so much BBC coverage. I don’t understand why the BBC effectively promote a rival festival, which means they can get bands a lot cheaper than we have to pay for them in the commercial sector.
Glastonbury n’a pas à payer les artistes autant que nous, grâce à l’importante couverture dont il bénéficient par la BBC. Je ne comprends pas pourquoi la BBC fait la promotion d’un festival rival, ce qui signifie qu’ils peuventa avoir les groupes moins cher que ce que nous devons payer dans le secteur commercial.

Pour lui, le status auquel Glasto est parvenu, et qui lui a permis de créer des alliances fortes avec la BBC, ainsi que d’autres média, biaise les règles de concurrence.

Je ne veux pas entrer dans ce débat, mais, une chose est sûre c’est que la concurrence est bien réelle, entre les deux festivals. D’abord, ils se déroulent quasiment dans la même région, à environ une centaine de kilomètres l’un de l’autre à vol d’oiseau. Les deux festivals ont lieu à des dates très proches l’un de l’autre, cette année: Isle of Wight du 9 au 12 juin, Glastonbury du 22 au 26, soit deux semaines d’écart. On peut même trouver des rivalités dans l’histoire de ces deux festivals. Les premières éditions du festival de l’île de Wight ont eu lieu en 1968 (à noter que c’est avant Woodstock), 1969, et 1970. En trois éditions, le festival est devenu un évènement majeur, attirant 600 000 personnes, ce qui a longtemps constitué un record. Mais quelques hippies entreprenant, avaient trouvé que ce festival devenait trop mercantile; Andrew Kerr, et Arabella Churchill décident donc d’organiser un free festival qui va devenir la Glastonbury Fayre de 1971 (cf. Histoire – Chapitre 5 – Glastonbury Fayre). Cependant, cette rivalité, en réalité ne subsistera pas. Le festival de l’île de Wight, victime de son succès, subit un arrêté interdisant tout regroupement sur l’île de plus de 5000 personnes, et n’est pas reconduit. La Glastonbury fayre non plus n’est pas reconduite une deuxième fois. En fait, ces deux festivals vont reparaitre plus tard pour Glasto (en 1979), et beaucoup plus tard pour l’île de Wight (en 2002). Alors, de ce point de vue, la rivalité historique, n’est en fait que théorique.

Le fait est que ces deux festivals s’arrogent des exclusivités, et jamais ils n’ont de tête d’affiche commune. C’est logique, compte tenu, en particulier de leur proximité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.