Glastotrip

Mardi après-midi

Abbaye de Glastonbury

Il est environ 13h00 lorsque nous redescendons du Tor. La navette étant en pause à l’heure du déjeuner, nous descendons à pied jusqu’au centre ville. Nous aussi devons manger, et nous cherchons un restaurant. Au principal pub, le George & Pilgrim, plus une table n’est libre. Nous nous replions alors sur le King William un peu plus terne. Je constate que le pub affiche son support au Tor Rugby Club, le club de rugby local. Ces derniers ont chaque année un stand de nourriture au festival, qui fait partie des meilleurs. En passant la commande, je demande au jeune garçon qui me sert s’il fait partie du club, il me répond que oui. Je lui dit alors que je fréquente habituellement leur stand au festival, et que c’est bon. Lui me répond en me remerciant, qu’il sera justement sur place dès demain.

Après le déjeuner, comme il est encore tôt, je propose à Laurent de visiter la fameuse abbaye de Glastonbury. J’en avais fait la visite en 2015 avec ma fille Kiki, ainsi qu’en 1986 lors de mon tout premier passage dans la ville. Je commence à connaitre les lieux, mais je ne m’en lasse pas, et je continue à trouver cet endroit magnifique.

Une fois la visite terminée, nous flânons un peu dans la ville, car il est encore un peu tôt pour rejoindre le festival. Les parkings sont sensés ouvrir à 20h00. Certaines années, comme en 2013 et 2014, nous étions entrés plus tôt sur les parkings, mais je considère inutile d’arriver trop tôt sachant que la queue ne commence réellement à devenir considérable qu’en cours de nuit. Nous décidons de faire quelques courses avant d’entrer au festival, de sorte d’avoir un peu à boire et à manger pendant la longue nuit qui s’annonce. Avant de partir faire ces courses, nous décidons de passer un peu de temps dans la rue principale de la ville à visiter un peu. Glastonbury c’est tout petit – un peu moins de 9 000 habitants – et le centre ville se concentre à peu près sur deux rues qui bordent le parc occupé par l’abbaye. En moins d’une heure nous passons en revue quelques boutiques, une petite foire artistique, et retournons finalement à la voiture. Vers 17h00 nous prenons la direction du Tesco (chaine de grandes surfaces) de Shepton Mallet. Avant de partir, à nouveau, nous nous intéressons à la météo, donc les informations contradictoires ne peuvent nous permettre de nous convaincre, ou non, du fait que nous resterons au sec pendant la nuit. A ce sujet, nous préférons rester optimistes, et nous en tenir aux informations des sites les plus favorables… Ça devrait aller, et si au pire il pleut, ce sera en faible quantité, concluons-nous.

Pour aller à Shepton Mallet, il faut reprendre la A361, longer le festival par le Nord, passer Pilton, pour arriver à l’intersection avec la A37 à Canard’s Grave. Mémorisez bien ce nom, il aura de l’importance dans l’épisode suivant. Depuis cette intersection, Shepton Mallet se trouve à exactement 2 miles (3,2km). Lorsque nous repassons à proximité du festival, nous circulons très bien, mais voyons une quantité importante de campings car qui commencent à arriver dans les environs. Les parkings camping-cars, et caravanes, ouvrent, eux, à 18h00, il est donc logique de voir ces véhicules arriver plus tôt que le reste des festivaliers.

Nous arrivons au Tesco, où nous achetons quelques bières, de l’eau, un peu de fromage, charcuterie, pain, et chips, pour nous sustenter pendant la nuit. Nous faisons aussi quelques emplettes personnelles, en particulier, en ce qui me concerne, je fais le plein d’antihistaminiques, et de mouchoirs. Je souffre toujours pas mal de mes allergies depuis la veille à Salisbury, et la nuit dans les près à Stonehenge ou la ballade sur le Tor et les jardins de l’abbaye n’ont pas amélioré la situation. Ces courses s’éternisent un peu, mais il est vrai que nous avons du temps à perdre. En sortant du super-marché, Laurent propose de passer par un pub pour voir un match de l’Euro de football. Il voudrait assister au match Ukraine Pologne s’il est diffusé. Nous trouvons un pub non loin de là qui propose les matchs, mais pas de chance, c’est Irlande du Nord Allemagne qui passe à la télé. Nous assistons à toute la deuxième mi-temps, le match se termine peu avant 19h00. Dans une heure environ, les parkings seront officiellement ouverts, comme on nous a toujours laissé entrer avant l’heure officielle, je propose à Laurent d’y aller maintenant.

Nous retournons à la voiture, et depuis le parking du Tesco nous démarrons direction Festival de Glastonbury… Ce que nous ne savons pas, c’est qu’à partir de cet instant, les choses vont se compliquer nettement!

Photo: Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.