What next? Variety Bazaar

Après une longue phase de communication très maladroite, qui a inquiété les aficionados de Glasto, Michael et Emily Eavis s’expriment enfin ensemble pour évoquer le futur du festival de Glastonbury, rassurer le public, et évoquer un nouvel événement qui va être créé: le Variety Bazaar.

Variety Bazaar? Mais quel bazar!???!!! Fin octobre 2016, juste après l’annonce de Radiohead en tête d’affiche (cf. What next? Radiohead!) Emily Eavis revenait dans une interview donnée à NME, une fois de plus sur cette histoire de déménagement du festival, dont il faut bien s’accorder à dire que c’est devenu incompréhensible.

Rappel des faits: Michael Eavis avait pour la première fois, évoqué en juin 2015, un possible déménagement du festival (cf. Glastotrip 2015- Futur, certitudes et incertitudes), invoquant de grandes difficultés d’organisation. Depuis, le patron du festival a réédité les annonces de déménagement, donnant diverses raisons. Ensuite, en décembre 2015, il évoque une histoire de tuyau de gaz (Le tuyau de gaz de Glasto). En mai 2016, il émet à nouveau des doutes sur la pertinence de tenir le festival sur les terres de la Worthy Farm. Entre temps le festival est comdamné au tribunal pour avoir laisser fuir un réservoir de déjections dans la nature (cf. Jugement du Pipigate). S’ensuit encore une en juin 2016 où Michael redit qu’il envisage de déménager le festival (cf. Où l’on reparle encore du déménagement). C’est à ce moment qu’on entend parler de Longleat, et d’un hypothétique autre festival. Cependant, pendant toute la période évoquée précédeùùent, à chaque fois que papa Eavis annonce le déménagement du festival, Emily Eavis intervient pour répéter sans cesse que le festival ne saurait se tenir ailleurs qu’à la ferme familiale. En juin 2016, elle précise que les plans pour le futur sont: une jachère en 2018, et confirme qu’un autre évènement, ailleurs, pourrait être organisé en 2018 ou 2019. Jusqu’à ce moment, la communication concernant le festival est particulièrement confuse, puisque Michael et sa fille tiennent des propos qui semblent systématiquement contradictoires. A partir du moment où le festival 2016 se termine, les deux accordent enfin leurs violons. En septembre 2016, on apprend que les négociations avec Longleat ont fait long feu. Et nous voila rendus à cette interview pour NME où Emily n’éclaircit pas beaucoup les choses.

We’re very keen to keep Glastonbury Festival as we know it at Worthy Farm because that’s where it belongs. If we did anything anywhere else, it wouldn’t be called Glastonbury, it would be by the team behind Glastonbury that put on another event. That might happen in ’19, it might happen in ’20, but at the moment we’re still looking at all the different options. We’re really keen to continue doing Glastonbury here for as long as we can. I think my dad is very keen to try something somewhere else. I think at his age it’s just something he really wants to do so we’re all going for that, but I don’t know exactly what it’ll be yet.

Nous sommes très soucieux de garder le festival de Glastonbury tel que nous le connaissons à la Worthy Farm parce que c’est le lieu auquel il appartient. Si nous faisions quoi que ce soit d’autre où que ce soit d’autre, cela ne s’appellerait pas Glastonbury, ce serait l’équipe de Glastonbury qui organiserait un autre événement. Cela pourrait arriver en 2019, cela pourrait arriver en 2020, mais pour le moment nous sommes encore en train d’étudier toutes les options. Nous avons très envie de continuer à organiser Glastonbury ici aussi longtemps que nous le pourrons. Je pense que mon père a très envie d’essayer quelque chose autre part, je pense qu’à son age c’est quelque chose qu’il veut absolument faire alors nous allons tenter de faire ça, mais je ne sais pas encore exactement de quoi il va s’agir.

Avec tout ça on est guère avancé. Si un truc est organisé quelque part mais pas à Pilton, en 2019 ou 2020, ça ne s’appellera pas festival de Glastonbury. Ouais… En plus, rien ne dit qu’un autre g=festival de Glastonbury sera organisé, notons la phrase:

Nous avons très envie de continuer à organiser Glastonbury ici aussi longtemps que nous le pourrons.

Et là, voilà que le Guardian sollicite le public par voie d’Internet, pour collecter une liste de questions qui sont ensuite posées à Emily et Michael Eavis le 20 janvier 2017. Inévitablement la question du futur du festival leur est posée.

Can you clarify what is happening going forward over the next three years? Are we looking at the fallow year 2018, the new festival 2019 and Worthy Farm 2020? Or is the whole thing still up in the air?
Michael
: Well, it’s certainly in the air at the moment. We’re very much still at the planning stages. We’ve talked about 2019 for the event away from Worthy Farm, but it could well be 2021.
Emily: Yes, I think we’re most likely going to come back here in 2019 after the fallow year in 2018, when there will be no event. Then 2020 is our 50th anniversary. And 2021, we may then do a show somewhere else, which we’re calling the Variety Bazaar. But none of this is set in stone.

Pouvez vous clarifier sur ce qui va arriver pendant les 3 prochaines années? Allons nous avoir une jachère en 2018, un nouveau festival en 2019 et retour à la Worthy Farm en 2020? En d’autres termes ces plans sont ils toujours dans l’air?
Michael: Bien, c’est effet dans l’air en ce moment. Nous sommes très occupés avec la planification des scènes. Nous avons parlé de 2019 en ce qui concerne l’évènement hors de la Worthy Farm, mais cela pourrait être 2021.
Emily: Oui, je pense qu’il est probable que nous ne soyons de retour ici en 2019 après l’année de jachère e, 2018, pendant laquelle il n’y aura pas d’évènement organisé. Ensuite 2020 est notre 50eme anniversaire. Et 2021, nous porrions alors organiser un show autre part, et nous l’appellerons Variety Bazaar. Mais rien de tout ceci n’est écrit dans le marbre.

L’interview se poursuit évoquant longuement le sujet du déménagement du festival. Le Variety Bazaar n’a pas vocation à remplacer le festival de Glastonbury, qui lui, continuera à se tenir sur la Worthy Farm. Ce nouvel évènement a vocation à remplacer le festival pendant les années de jachère. Le variety Bazaar devrait se tenir dans une magnifique vallée située à environ 100 milles de Pilton, mais on n’en sait pas plus. Je ne continue pas sur les réassurances données par Emily quand à sa volonté de continuer le festival sans le remanier en profondeur.

En définitive, le Guardian a fait là, une chose qui aurait dû être faite depuis longtemps, à savoir interroger le père et la fille en même temps. Il est évident que les choses paraissent plus claires après toutes ces précisions. Cependant, deux ans de mauvaise communication sur le sujet ont fait beaucoup de mal, et je pense que toutes les explications précédentes n’ont pas fait disparaitre complètement les inquiétudes du public de Glastonbury. Le festival va continuer encore un moment, mais il semble que quelques problèmes ne se soient posés, et bien que Michael ait évacué toute problématique de tuyaux, négociations avec les 22 propriétaires des terrains utilisés pour le festival, la suspicion reste encor un peu de mise. Il faudra sans doute du temps pour oublier cette crise.

Ce que nous savons donc avec certitude c’est que l’édition 2017 sera la dernière du cycle débuté en 2013. 2018 sera année de jachère. 2020, il y aura un festival de Glastonbury à Pilton pour en fêter le cinquantenaire. Le premier Variety Bazaar aura lieu en 2019 ou 2021.

 

Cet article a 3 commentaires

  1. thomas

    En effet, quel bordel ! C’est assez étonnant de la part des organisateurs du plus grand festival européen (voir du monde ?). Je suis convaincu que c’est une bataille de communication qui cache des problèmes de négociation pour les terrains. Histoire de mettre la pression sur les propriétaires qui en demanderaient trop.

    Si c’est involontaire, c’est totalement incompréhensible… Mais ne même temps ça colle bien à l’esprit du père qui est un british pure souche mais aussi du festival qui est techniquement ultra complexe mais en même temps géré de façon familiere .

    Sinon je note les 50 ans de Glastonbury en 2020, ça risque d’étre la folie !

    1. Asyd Orange

      C’est un sujet assez vaste qui pourrait valoir tout un article. Tu me donnes des idées! 🙂 Mais je pense, à bien y réfléchir, que les choses sont beaucoup plus complexes qu’un simple différent avec le voisinage. A force d’observer les évènements autour du festival, et de lire les déclarations des deux Eavis, je peux imaginer une théorie qui me parait plausible. Je voudrais bien développer, mais ça risque d’être un peu long pour tenir dans un simple commentaire. Comme je le disais plus haut, ça vaudrait un article. Et peut-être bien que je vais l’écrire…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.