Glastotrip

RATM Paris, Leeds & Reading

Rage Against the Machine

Le 10 février dernier, au soir, les organisateurs de Rock en Seine ont annoncé la venue de Rage Against the Machine en tête d’affiche du festival parisien. Déjà, dans l’après midi, les mêmes organisateurs avaient surpris tout le monde en annonçant que le festival se déroulerait samedi dimanche et mardi, au lieu des classiques 3 journées de fin de semaine. Ce n’est que plus tard, avec l’annonce de la tête d’affiche que l’on a compris que les parisiens avaient tout fait pour obtenir cette prestigieuse tête d’affiche. Notons au passage, que le groupe a imposé aussi sa tête d’affiche Run the Jewels à la programmation.

Mais pourquoi donc RATM à ReS le mardi?

A vrai dire, nous allons plus loin comprendre qye c’est cette question qui nous intéresse le plus ici… Mais répondons y d’abord.

En effet, concomitamment à l’annonce faite à Rock en Seine, Rage Against the Machine a dévoilé d’autres dates de sa tournée le même jour, et en particulier un passage au festival de Leeds et Reading, les mêmes vendredi et dimanche durant lesquels devaient se dérouler Rock en Seine. On comprend immédiatement qu’à Paris on s’est empressé de reprogrammer la jurnée du vendredi au mardi, pour résoudre l’équation.

Bon, mais, on ici sur un blog qui cause du festival de Glastonbury… Quel rapport avec le sujet?

Le rapport, évidemment, est de savoir si Rage Against the Machine sont susceptibles ou non d’être présents à Glastonbury. Pour les dates, c’est toujours jouable, puisque la tournée commence par les Etats-Unis du 26 mars au 11 aout, mais laissant un trou important entre le 23 mai et le 10 juillet. Dans cet intervalle de près de deux mois, une seule date: Dover (Delaware) le 19 juin. Notons aussi, ce sera peut-être important à considérer dans un futur proche, qu’à l’exception de deux dates successives à New York, le groupe ne joue jamais deux jours d’affilée. Cela explique sans doute pourquoi Rock en Seine a dû accepter des les programmer le mardi, et non pas le lundi comme il aurait pu paraitre logique de le faire. D’aucuns pensent que de nouvelles dates vont apparaitre dans cet intervalle, correspondant aux grands festivals d’été (Pinkpop, Werchter, Sziget…), et donc pourquoi pas Glastonbury? C’est techniquement possible.

Rock en Seine, l’a annoncé, ce concert sera une exclusivité en France. La question qui se pose alors immédiatement, est de savoir si Leeds+Reading ont réussi à signer aussi une exclusivité. Et la réponse est non. Voila…

Donc en résumé il n’est pas interdit d’y penser. Mais est-ce vraiment crédible? Ce que j’en pense, et c’est pure spéculation, c’est que la tête d’affiche du vendredi sera occupée par Kendrick Lamar. Je ne vois donc pas RATM accepter une autre position sur l’affiche. On pourrait éventuellement envisager une tête d’affiche sur l’Other stage, mais ça parait bien improbable.

Le groupe ne s’est pas remis en tournée juste pour quelques dates, ca va probablement s’étaler jusqu’à l’année prochaine. Je les vois donc davantage apparaitre à Glastonbury en 2021. Tiens… puisque j’y suis, je vous donne les têtes d’affiche de l’année prochaine: Rage Against the Machine, Foals, et Elton John.

Photo: Eduardo Llanquileo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.