Un Cheddar Worthy Farm

You are currently viewing Un Cheddar Worthy Farm

Sans doute pas l’information la plus importante concernant le festival de Glastonbury… Un Cheddar Worthy Farm est en vente.

Il ne faut pas oublier que le festival de Glastonbury se tient sur les terres de la Worthy Farm, une exploitation agricole où, Michael Eavis élève des vaches laitières. Par ailleurs, le village de Pilton, où se trouve la ferme, est un village du Somerset qui fait partie des quatre comtés constituant la région d’appellation d’origine contrôlée du célèbre fromage Cheddar. La ville, d’où ce dernier tire son nom, se trouve à 20 kilomètres au Nord-Ouest de la ferme.

Il était donc assez logique qu’un Cheddar, produit avec le lait des vaches de la Worthy Farm, et dont la commercialisation profiterait de la notoriété du festival voie le jour. C’est chose faite depuis février 2020. Ce fromage est en vente au Royaume-Uni dans les magasins de la chaine Co-op, un réseau de distribution coopérative qui soutient les producteurs et une rémunération juste de ces derniers. Un partenariat entre ce distributeur et le festival avait déjà été initiée en 2019, et Co-op avait été choisi comme principal fournisseur de produits de détail de Glasto. Il est impossible de se le procurer ce fromage en France, mais on peut supposer qu’on pourra le gouter, sur place, lors de la prochaine édition du festival.

Ajoutons qu’à Glasto on trouve quantité de stands de nourriture et de boisson, dont certains proposent des produits locaux. En particulier on pouvait trouver en 2017, dans la zone Greenpeace, une série de stands de producteurs bio (cela va sans dire) proposant des menus complets. Je me souviens y avoir mangé une assiette pain fromages et fruits tout à fait délicieuse. Et comme en 2019, conséquence de leur partenariat, le festival avait ouvert un espace de vente Co-op, on peut supposer qu’ils recommenceront, et qu’on pourra y trouver ce nouveau fromage.

Un Cheddar certes loin d’être artisanal mais peut-être pas si mal…

Le Worthy Farm Cheddar est produit par Sommerset’s Wyke Farm, un producteur de Cheddar, situé à une poignée de kilomètres de Pilton. C’est une entreprise créée au début du vingtième siècle, qui traite maintenant 150 millions de litres de lait par an. Elle jouit donc d’une forte notoriété en Grande-Bretagne, mais aussi coche toutes les cases pour un partenariat avec le festival de Glastonbury: ils n’utilisent que du lait local, leur unité de production est équipée en panneaux solaires, unité de biogaz, ils recyclent leur eau et leurs déchets… Le Worthy Farm Cheddar est évidemment fabriqué avec le lait de la ferme de Michael Eavis, qui avait reçu en 2014 la Royal Association of British Dairy Farmers Gold Cup en 2014. La Gold Cup est le plus important concours national d’éleveurs laitiers, reconnaissant l’efficacité de la production laitière commerciale. Ce n’est pas tant un gage de qualité que d’efficacité, et avec Wyke Farm qui est tout de même fortement industrialisé, on est tout de même loin d’un fromage artisanal. On peut donc imaginer que l’opération est surtout marketing, et viendra opportunément renflouer les caisses de la ferme au moment où le festival n’a pas pu se tenir deux années de suite. Mais on peut légitimement se posser la question: est-il bon ce fromage? Le Evening Standard a fait une dégustation dont voici la conclusion:

Le fromage lui même est de couleur un peu fade, comme de la paille pâle. Mais l’odeur est encourageante – la première bouchée est puissante – et au goût, c’est acidulé: ce n’est certainement pas aussi fade que ça en a l’air. En fait, c’est plutôt bon, curieusement fruité, un peu sucré avec une touche de noisette, et très beurré. Il y a un léger pointe d’acidité.

Evening Standard

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.