Glastotrip

James

James

Depuis la dernière jachère, il est une nouvelle tradition à Glastonbury de faire l’ouverture du festival avec un groupe doté d’un certain prestige. Cela avait été Beady Eye en 2013, Kaiser Chiefs en 2014, et The Charlatans en 2015. Le groupe en question apparaissait sur l’Other Stage le vendredi matin lors du tout premier slot. Cependant, ces trois dernières années, le groupe effectuant cette ouverture était gardé secret, indiqué dans les programmes par un TBC signifiant « To Be Annouced », et ce concert était donc à chaque fois un concert surprise. Cette année, c’est James qui va faire l’ouverture, mais ce ne sera pas une surprise. Cette déclaration a été faite sur BBC Radio 5, voici le lien conduisant à l’extrait de cette interview (ce lien devrait fonctionner un mois comme c’est généralement l’usage sur les site radio de la BBC): http://bbc.in/1WFhT2J

Dans cette interview Tim Booth (chanteur), Jim Glennie (bassiste), et Saul Davies (guitariste) annoncent qu’ils vont faire l’ouverture du festival de Glastonbury, et non pas la tête d’affiche. Ensuite, ils sont interrogés sur la présence d’Adele en tête d’affiche, ce à quoi ils répondent que les organisateurs du festival ont toujours pris des risques dans leur programmation,. Ils évoquent Metallica et Beyoncé, mais jugent qu’Adèle, ayant vendu tant de disques, constitue un risque limité, car elle jouit d’une très grande popularité. Tim Booth conclue en disant que ce qui se passe à Glastonbury ne se réduit pas à la scène principale, vers laquelle tous les média sont tournés, et que c’est justement l’intérêt de ce festival.

Donc, le concert d’ouverture sera assuré par James, qui n’était pas venu à Glastonbury depuis 1998., autant dire une éternité. Pourtant, le groupe était apparu souvent à Glasto, en 1985, 1990, 1992 où ils avaient fait deux apparitions sur la Pyramide: une en début de vendredi, l’autre le lendemain en remplacement de Morrissey, 1994, et 1998. Le groupe qui avait connu un certain succès dans les années 90 n’a pas réussi à passer le cap du millénaire, et Tim Booth l’avait quitté en 2001. Finalement, il revient en 2007, et un album sort en 2008. Depuis, James n’a pas retrouvé son aura des années 90, contrairement à bien des formations de la même époque et du même courant: Madchester, comme les Stone Roses par exemple. Reste que le groupe est toujours là, et qu’il incarne toujours une pièce importante du paysage musical britannique des années 90, tout comme The Charlatans qui les ont précédés l’année dernière pour l’ouverture. Ce concert ne devrait donc pas manquer d’intérêt.

Par ailleurs, je rebondis sur cette histoire de concert surprise, dont on se dit que Glasto ne serait pas Glasto s’il n’y en avait pas. L’année dernière, à part le Dalaï Lama, il n’y a pas eu de surprise d’importance si ce n’est le concert d’ouverture. Il en faudrait donc bien une cette année. Et c’est là qu’inévitablement je pense à Radiohead qui n’est à mon avis toujours pas hors course…

1 Commentaire

  1. Jerome

    L’an dernier, et même s’il y avait des grosses rumeurs, le nom des Libertines n’est vraiment sorti que le vendredi matin… c’était pas mal quand même comme concert surprise.

    Mais c’est vrai que la petite excitation du TBA du vendredi c’était cool

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.