Glastotrip

Vendredi après-midi

Dédicace Nik Turner

Enfin Nik Turner est apparu à la Mandala stage. J’ai l’impression d’un gros feedback vers le Stonehenge free festival, et la Glastonbury Fayre…

Je redescend de Crow’s Nest en ayant pour objectif d’assister au concert de First Aid Kit à la Pyramide. Mais, en traversant les Green Futures, je découvre que Nik Turner est enfin arrivé à la Mandala stage. N’étant pas ultra motivé plus que ça par First Aid Kit, je n’hésite pas à m’arrêter et regarder pendant un long moment ce concert. En fait, il s’agit d’un jam, donc qui que ce soit peut monter sur scène. C’est d’ailleurs le cas d’un joueur de cornemuse qui vient faire une brève incursion. Malheureusement, son intervention tient de la catastrophe. La cornemuse fait un boucan terrible, qui parvient même à couvrir les instruments amplifiés, et le son de l’instrument ne s’inscrit pas dans celui du groupe. Par chance, tout le monde, y compris le joueur de cornemuse, lui même, que la mayonnaise ne prend pas et il interrompt son intervention très rapidement. J’assiste ensuite à une longue impro quasi ininterrompue qui dure plus d’une heure. Nik Turner, invite régulièrement les musiciens à le rejoindre, interpelle même deux ou trois personnes de sa connaissance dans l’assistance. L’un d’entre eux va chercher une basse on ne sait où, et rejoint le groupe. C’est simple, sans prise de tête, comme un groupe de potes qui jouerait dans un garage. Nik Turner, indique à un moment que sur scène à ce moment là, il y a trois musiciens qui ayant fait partie de Hawkwind à un moment où à un autre. Il faut savoir que la composition de ce groupe a changé sans cesse, elle fait même l’objet d’une page assez fournie sur Wikipedia: List of Hawkwind band members.

Les personnes présentes, et il faut bien dire que l’assistance est modeste avec peut être 20 ou 30 spectateurs, sont en grande partie des personnes ayant un look travellers ou post-hippies. Il semble que nombre d’entre eux fassent partie des organisateur des diverses zones dans les Green Fields. C’est même une certitude pour une bonne partie d’entre eux que j’ai déjà croisé dans cette partie du festival que j’affectionne, et connais particulièrement bien. En fait, inévitablement, me vient à l’esprit toute l’histoire du festival. Pour plus de détails je vous invite à lire mon Histoire de Glastonbury, et plus particulièrement l’épisode de la grande jachère, c’est à dire la période où justement le festival de Glastonbury n’existait plus. Sans rentrer dans les détails que je développe justement dans mon Histoire, je veux juste dire ici que le free festival de Stonehenge a produit les fondations de Glasto. Free festival dont le groupe phare était justement Hawkwind, groupe dont Nik Turner a été fondateur et membre pendant les glorieuses années, et en particulier lors des années Stonehenge. Par ailleurs, cette jam session qui est sensé avoir lieu tous les après-midi du jeudi au dimanche, est dénommée dans le programme: Nik Turner & friends Jam in Honour of Andrew Kerr and Arabella Churchill. Là encore on revient aux fondements du festival, mais à la période primordiale, celle de la Glastonbury Fayre (cf. Histoire – Chapitre 5 – Glastonbury Fayre). Pour faire court, si Michael Eavis est bien le créateur et propriétaire terrien qui a toujours hébergé le festival de Glastonbury, rien de ce qui fait ce festival n’aurait existé sans les deux co-fondateurs Andrew Kerr et Arabella Churchill. Nik Turner, qui était un proche de ces deux là, faisait partie du petit groupe qui a organisé la fameuse Glastonbury Fayre de 1971. En regardant ces personnes jouer sur la petite Mandala stage, je suis en face de cette partie d’histoire dont vous avez facilement compris qu’elle me passionne. Sans être sublimissime, la musique que j’écoute est réellement bonne, et notamment un des chanteurs qui passe sur scène fait une improvisation géniale avec une histoire de souris, sur un morceau psychédélique bien ficelé. Le tout dure un bon quart d’heure qui fait penser à du Pink Floyd première époque ou du Soft Machine. Mais de toute façon il y a des liens avec toutes ces personnes…

Lorsque Nick Turner s’interrompt pour faire une pause et s’asseoir un moment, je l’interpelle, et lui demande s’il veut bien laisser une dédicace sur mon carnet de notes, ce qu’il accepte immédiatement. Nous discutons un instant, et je lui dis en particulier que nous nous sommes déjà croisés l’année précédente lorsqu’il a joué au centre du cercle de pierre à Stonehenge. Sur mon carnet, il écrit:

Meilleurs vœux. Reste au top (qui peut aussi vouloir dire reste perché). Nik Turner. Bon Solstice.

Je termine ce vendredi après midi entre Theater and Circus, et the Park, en assistant en partie aux concerts de First Aid Kit et Angel Olsen. Objectif TBA…

Après cet instant passé avec Nik Turner, je pars vers la tente pour simplement changer de chaussures. Il fait beau, j’en profite pour me mettre en baskets. En passant j’assiste à la fin du concert de First Aid Kit. Je reste à la tente jusqu’à la fin du concert, qui se termine par le peu de morceaux que je connais du groupe.

Lorsque le concert se termine, je pars vers la zone Théâtre et Cirque, où je me promène un moment au milieu des animations de rues, et m’installe un moment dans l’Outside Circus, où j’assiste à un spectacle de mime comique. Il commence à se faire tard, et la prochaine ligne de mon programme, c’est le concert TBA (To Be Announced = concert surprise) qui doit avoir lieu à 19h20 à the Park. En plus, je n’ai pas encore déjeuné. Je vais donc à ma cantine favorite: Manic Organic, avaler un bon curry Thaï, qui pourrait bien me faire à la fois le déjeuner et le diner. Quand j’ai fini de manger, je monte à the Park, et assiste à un bonne partie du concert d’Angel Olsen, qui ne me laisse pas une impression énorme. Il est 19h00 quand le concert se termine, sur une après midi très agréable, mais somme toute assez calme. Je ne sais pas encore que la soirée à venir doit clore la journée en apothéose…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.