Glastotrip

L'affiche Glastonbury 2020

Affiche Glastonbury 2020

Hier soir, 12 mars, alors que le président de la République s’adressait aux français, pour évoquer de nouvelles mesures contre le coronavirus, les organisateurs du festival de Glastonbury publiaient la première affiche. La pandémie qui se répand en ce moment en Europe, est dans l’esprit de tous, et le risque d’une annulation plane. Inévitablement, le texte introductif à cette affiche, rédigé par Emily Eavis, évoque ce point. J’y reviendrai dans un article (très) prochain, pour l’instant concentrons nous sur l’affiche.

Contrairement à l’usage les années précédentes, les artistes ne sont plus présentés par ordre de prestige, mais par ordre alphabétique, à l’exception des 4 teêtes d’affiches: Kendrick Lamar, Paul McCartney, Taylor Swift, et Diana Ross. On découvre donc le deernier nom qu’il nous manquait: Kendrick Lamar. Et très franchement ce n’est pas une surprise du tout, c’est un nom qui tourne depuis des mois (cf. Un gars une fille).

Dans le reste de l’affiche, on trouve donc une liste de 91 artistes par ordre alphabétique. Je ne vais évidemment pas tout reprendre ici en détail, mais il y a quelques noms que je tiens à évoquer, car ils m’intéressent particulièrement. Mais je précise bien que c’est là une liste très personnelle.

Le premier groupe que j’ai relevé, c’est les Happy Mondays. Leur présence n’est pas une surprise totale, puisqu’une rumeur les concernant, lancée par leur choriste, avait circulé. Ils ne sont plus ce qu’ils ont été, mais c’est tout de même le groupe phare du Madchester du tournant 80/90. Un petit morceau d’histoire de la musique comme je les aime. Et pas de meilleur endroit que Glastonbury pour les voir.

Ensuite, nous avons la confirmation de la venue de Pet Shop Boys. C’est encore moins une surprise, puisque le duo s’était quasiment auto-confirmé fin décembre (cf. Pet Shop Boys). Cette officialisation est une excellente nouvelle, ça promet un super show.

Autre petit plaisir très personnel, c’est l’annonce des Waterboys. C’est un groupe que j’adore, que j’ai vu déjà 3 fois dont une avec ma fille à Glastonbury. C’était sur la Pyramide dans l’après-midi, probablement pas le lieu idéal les concernant. Ou bien attendais-je trop de ce passage à Glastonbury. Quoi qu’il en soit je n’en n’ai pas gardé un grand souvenir. J’aimerais les voir sur l’Acoustic stage, l’Avalon stage, ou autre scène moyenne et intimiste.

Autre confirmation officielle attendue, celle de Groove Armada. Ce duo électro est assez rare, si l’on omet les DJ sets qu’ils assurent quasiment chaque année à Glastonbury. C’est même en les écoutant mixer à Arcadia que j’avais terminé mon dernier Glasto en 2017. Mais, là ils seront sur scène pour de vrai, et je suis assez curieux de voir ça. Je pense qu’ils peuvent être capable de faire disjoncter tout un champ (Arena ou Other stage).

La présence de Goldfrapp à l’affiche sans être très surprenante, est inattendue. Elle n’était pas apparue parmi les rumeurs, mais c »est une habituée de Glastonbury. Je me souviens en particulier l’avoir vue sur West Holts, en 2014 avec ma fille. Ce serait pas mal d’y retourner ensemble, dans de meilleurs conditions, maintenant qu’elle est plus grande, et redécouvrir la belle voix d’Alison.

Un nom qui avait circulé parmi les rumeurs: Elbow. Je leur doit un des meilleurs moments passés à Glastonbury. C’était le concert surprise du vendredi à the Park en 2017. Je n’attendais rien de ce groupe que je n’appréciais que très moyennement. J’avais été embarqué dans l’ambiance du public très réactif face à un groupe particulièrement brillant sur scène. Je pense que sur une grande scène, face à un gros public, ils doivent pouvoir créer l’osmose. Etre dans une foule qui interagit et chante avec groupe qui est sur scène, c’est une expérience extraordinaire. J’attends ça de ce concert. Témoignage de cette sensation, lors du concert de the Park en 2017, allez à 4:00 dans la vidéo ci dessous.

La version complète mais moins au coeur des choses est disponible dans la vidéo suivante. Grand souvenir!

Haim aussi avaient été fréquemment citées. Ce trio féminin est fréquemment présent à Glasto. Je me rappelle les avoir vues en 2011 sur la Pyramid stage, et ne m’être pas ennuyé un instant. C’est un bon groupe, que je n’ai pas revu depuis, alors pourquoi pas les revoir cette année?

Supergrass, c’était plus qu’une rumeur, le groupe s’est reformé, après presquue dix ans d’absence, à la Pilton party sur les terres du festival. Il paraissait donc improbable qu’ils ne soient pas programmés cette année. Avec les Happy Mondays, ça nous ferait un petit retour dans les années 90 (mais la fin cette fois ci).

Suzanne Vega, là encore voila une habituée des lieux. Je l’avais vue en 2011 sur l’Acoustic stage, pendant qu’à côté Beyoncé se trémoussait sur la Pyramid, et j’avais passé un merveilleux moment. C’est une artiste à qui il faut ce genre de scène intimiste, où l’on puisse être à proximité. J’espère qu’elle se produira dans un tel contexte.

C’est sans doute l’âge… Y aurait-il vraiment un hasard? Mais voilà à nouveau les 90’s qui reviennent avec Primal Scream. Et ce groupe a produit sans doute le morceau le plus groovy de cette lointaine décennie. Je voudrais absolument voir ça:

On ne le sait peu, mais Gilberto Gil a fait partie des fondateurs du festival de Glastonbury (cf. Histoire – Chapitre 5). Plus précisément il faisait partie du groupe qui a organisé la Glastonbury Fayre de 1971 avec Andrew Kerr. C’est un artiste majeur Brésilien, à tel point qu’il avait été mis en prison par le régime à la fin des années 60, pour finalement devenir ministre de la Culture en 2003. Un grand bonhomme de la musique.

Et dans la série des grands bonhommes de la musique, il y en a un autre à l’affiche, c’est Herbie Hancock. De formation Jazz, il a dans sa jeunesse joué avec les plus grands (Miles Davis Wayne Shorter, George Coleman). Mais surtout très tôt il se lance dans les expérimentations. Il fait partie des premiers à s’être intéressé à la musique électronique, et au rap.

Cinq autre noms ont aussi attiré mon attention sur cette affiche: Crowded House, Jesus and the Mary Chain, Manic Street Preachers, Shinead O’Connor, et the Specials. Ce ne seront pas mes priorités, mais si je suis dans les parages, ils peuvent attiser ma curiosité au point de faire un détour.

A noter qu’on ne voit pas apparaitre Fun Lovin’ Criminals ni Aerosmith, ce qui ne signifie pas pour autant qu’ils seront définitivement absents cette année. Mais c’est une surprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.