Programmation big reset

Programmation big reset

Moins d’une semaine avant le début de la catastrophe, et de l’annulation de l’édition 2020, la dernière bonne nouvelle, avait été l’annonce de la programmation, avec la publication d’un premier line-up officiel. Pour l’édition du 50eme anniversaire les têtes d’affiche désignées étaient Kendrick Lamar, Paul McCartney et Taylor Swift. Mais nous avions une centaine de noms au total, qui constituaient le gros de la programmation prévue.

Que restera-t’il en 2022 du line-up de 2020, que pouvons nous espérer pour la programmation du prochain festival de Glastonbury?

Même en période de jachère, je n’ai pas l’habitude d’évoquer avec plus d’un an d’avance le prochain festival. Mais, une fois n’est pas coutume, alors que le printemps approche, et que nous devrions justement découvrir une nouvelle affiche, je ne peux m’empêcher de me projeter vers le futur encore lointain de 2022. Et en particulier, je me demande quelle proportion d’artistes prévus en 2020 seront présents en 2022.

Le premier cas a évoquer, est celui d’Aerosmith qui s’étaient déjà auto-annoncés pour 2020, sans que ce soit d’ailleurs confirmé sur l’affiche évoquée plus haut. Ils ont récidivé en faisant de nouveau fuiter la date de leur présence à Glastonbury en 2022 (cf. Aerosmith trouble again).

Plus récemment c’est Diana Ross, qui était attendue pour le teatime legendary slot, qui a envoyé une newsletter confirmant que sa tournée britannique 2020 était entièrement reportée à 2022.

We are rescheduling the Diana Ross UK tour. The dates have been moved to next summer, June and early July 2022 due to the UK government guidelines and notifications. All tickets will remain valid for the new shows, with the exact dates being announced soon. We appreciate your patience, and we look forward to seeing you next year.

Nous sommes en train de reprogrammer la tournée UK de Diana Ross. Les dates ont été décalées à l’été prochain, juin et début juilllet 2022 conformément aux directives et notifications du gouvernement UK. Tous les tickets resteront valables pour les prochains spectacles, et les dates exactes seront annoncées bientôt. Nous vous remercions pour votre patience, et nous espérons vous voir l’année prochaine.

Le fait que la tournée de Diana Ross soit reprogrammée pour juin à début juillet, parait être un signe de sa reprogrammation aussi à Glastonbury.

Pour l’instant, nous n’avons pas davantage de faits. Mais à quoi devons nous nous attendre? Qu’est-il en train de se passer dans les bureaux des organisateurs de Glastonbury, et de tous les festivals du Monde? Et que va-t’il sortir de cette période?

Un décalage énorme vient de se créer en une année de « blocus » pandémique. Les groupes qui étaient prêts à tourner en 2020 n’ont pas pu le faire, et sont donc retournés en studio pour la plupart. Les groupes qui étaient en train de se préparer pour tourner en 2021 n’ont pas non plus, pu le faire, et certains sont retournés en studio. Et ceux qui étaient déjà en studio sont restés en studio. Bilan des courses nous avons une production énorme d’artistes qui sont frustrés de n’être pas retournés sur scène depuis longtemps. Il y a bien eu quelques exutoires online, mais en définitive ce fut assez anecdotique, et cela m’a surtout donné l’impression que quelques super stars, qui n’en n’ont pas fondamentalement besoin, engrangeaient encore du fric en organisant leur petit Twitch VIP. Bilan des courses, tout le monde ou presque va vouloir sortir du bois, et il n’y aura pas de place pour tout le monde.

Du point de vue des négociations, de deux choses l’une. Au moment crucial, lorsque la crise s’est déclarée au printemps 2020, soit la relation entre le festival et l’artiste est restée courtoise sur le mode « on est collectivement dans la galère, on va pas se tirer dans les pattes », soit au contraire c’est directement parti en conversations d’avocats contrats, pénalités, responsabilités… On peut supposer qu’il y a eu les deux cas. Mais de tout a on n’entendra jamais parler. En revanche, dans le premier cas, l’artiste sera selon tout probabilité choyé en 2022, et aura une place de choix à l’affiche. Ceux qui en revanche font partie de la seconde catégorie, iront se faire voir ailleurs…

On peut être à peu près certain que ceux qui ont une relation déjà établie avec Glasto, font partie du premier groupe.

Je pense à Paul McCartney qui avait envie de revenir après son passage en 2004 qui lui avait laissé un excellent souvenir. Il avait exclu de venir en 2021 (avant que cette édition ne soit annulée), mais rien n’est écrit pour 2022. Le seul problème, c’est qu’il approche les 80 ans… Je pense aussi à Elbow, Goldfrapp, Groove Armada qui devait faire sa reapparition mais qui sont chaque année présents en DJ set, Noel Gallagher’s High Flying Birds, Primal Scream, Supergrass parce qu’ils sont passés par la dernière Pilton Party, Suzanne Vega, Thom Yorke, sans oublier l’inévitable Fatboy Slim qui est là chaque année.

En revanche, j’ai beaucoup moins de certitudes pour les deux autres têtes d’affiche; Kendrick Lamar et Taylor Swift, qui pourraient revoir leurs plans en sortie de crise. Ce peut être le cas, aussi pour nombre d’autres artistes qui dans l’intervalle se verront offrir de meilleures opportunités, dans d’autres festivals, que la 3eme place sur l’Other stage, West Holts, voire la John Peel stage. Deux ans c’est long… et les choses ont pu évoluer pour certains artistes.

Pourquoi les choses devraient elles changer? Nous pourrions avoir la même affiche en 2022 qu’en 2020.

C’est exact, et je pense que c’est ce qui va en grande partie se passer. Mais certains artistes, ça va peut-être concerner davantage les étrangers, et en particulier les américains, vont peut être remanier totalement leurs projets en sortie de crise. Mais je pense que ce phénomène de désistement sera relativement modeste. En revanche, les autres, qui n’étaient pas programmés pour 2020, mais qui avaient prévu de tourner en 2021 ou 2022, et a fait du monde! Vont postuler aussi. Les festivals, qui ont mangé leur pain noir pendant deux saisons, vont se retrouver en position de force. La loi de l’offre et de la demande leur permettra, compte tenue de l’offre accrue, de négocier au mieux. On pourrait se retrouver avec de gros groupes programmés dans des slots intermédiaires sur des scènes secondaires. Ce qu’il ne faut pas s’attendre à avoir, en revanche, ce sont des reformations et autre groupes au tarifs prohibitifs. Donc exit les rumeurs comme Oasis ou Fleetwood Mac pour la prochaine année.

Nous saurons ça dans un an, en attendant, les rumeurs reprendront, même si pour l’instant la période ne semble pas propice à ce sport. Les vaccins semblent une bonne voie de sortie de crise, ce qui nous permet d’être optimistes, mais l’année qui vient de passer a montré qu’il faut rester prudent, et abandonner toute certitude concernant l’avenir. Wait and see…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.