Manger

Il y a, comme le veut l’usage lors d’un festival, nombre d’inconvénients à subir, au nombre desquels la bouffe pas terrible qu’on trouve sur place. En fait, comme Glastonbury est gigantesque, et le nombre de stands de restauration est astronomique, il est possible de trouver le pire et le meilleur (dans les limites de ce qu’un food truck peut offrir). Je me souviens d’un curry pris dans un coin perdu de Green Fields qui m’avait presque réconcilié avec la bouffe du festival. En plus, n’oublions pas tout de même que nous sommes en Angleterre, et que les anglais sont capable d’avaler n’importe quoi en s’exclamant qu’ils ont trouvé ça délicieux.

Si certains d’entre vous avaient des vélleités de prévoir à l’avance leur pauses repas, il existe sur le site eFestivals, une page permettant de se rencarder sur nombre de stands usuellement présents dans les festivals. Cette page permet en particulier de filtrer les résultats au seul festival de Glastonbury. Les stands sont listés par catégorie de cuisine, et certains sont notés et commentés par les utilisateurs (attention c’est probablement uniquement des britanniques qui notent là), mais il n’y a pas tout!

Globalement, les stands suivants ressortent fréquemment sur les divers blogs et forums (attention, là encore c’est des anglais qui écrivent):

  • Thali Café (Craft Field, the Park)
  • Goan Fish Curry (West Holts)
  • Manic Organic (Green Fields)
  • Pieminister (allée entre Other Stage et Beat Hotel)
  • British Sub-Aqua Club tent (fond de Cockmill Meadow)
  • Tiny Tea Tent (frontière West Holts et Green Fields)
  • Fluffy Rock Café (Green Fields)
  • Buddhafield café (Green Futures)
  • Meat Easy (Beat Hotel)
  • Bath Organic Farms
  • Roaming Rotisserie (the Park)
  • Tor Rugby Club (dans l’allé conduisant de Kidz Field à la Pyramide)

Cet article a 2 commentaires

  1. Fred

    Je profite de ce post alimentaire pour te dire un grand merci pour tout le travail effectué sur ce blog. Grâce à toi, bien peu de questions n’ont pas trouvé leurs réponses avant notre premier Glastotrip. Au plaisir de t’offrir une bière…

    1. asydOrange

      Les rémunérations en liquide pétillant sont certes appréciées, mais le festival est grand et il est difficile de convenir d’un rendez-vous (même avec les potes avec qui on campe), vu que les programmes changent sans arrêt, et les messages de mes lecteurs me récompensent largement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.